AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
welcome in the caribbean !
news & cie
{ Toutes les nouveautés du forum, remaniements, recensements, changements de design ou encore annonces vous seront indiquées à cet endroit. Surveillez régulièrement le twitter du forum pour vous informer des dernières actualisations techniques ! }
chronicles of caribbean’s video
statistics
GROUPS STATISTICS

PIRATES
PORT ROYAL CITIZENS
TORTUGA CITIZENS
SINGAPORE CITIZENS
EAST INDIA TRADING COMPANY
ROYAL NAVY
PRIVATEERS
SEA'S SERVANTS
10
9
1
1
6
3
1
3

GENDER STATISTICS

GIRLS
BOYS
16
17



warning
credits
TEARS TO SHED, à sa première version fut fondé par Elvira, Yoric et Charles. Il est le nouveau-né d'une longue lignée (qui existe depuis février 2008) de forums basés sur le thème des Chronicles of Pirates of the Caribbean. Le design fut réalisé par Elvira, et certaines œuvres graphiques restent néanmoins la propriété de Forumactif. Toute copie, partielle ou complète est sévèrement punie par la loi, et ainsi : strictement interdite. Le contenu du forum revient aux membres du staff, ainsi qu'aux membres de TTS, veuillez respectez leur travail. A la V2 du forum, l'équipe administrative à été remaniée suite au départ de Charles, et est composée d'Elvira, Yoric, et de deux nouvelles têtes : Grace et Cutler. (Ajout de juillet 2011 : ajout d'Elizabeth au staff, suite au départ de deux de ses membres. )

Partagez | 
 

 EITC vs VOC.... VOC!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: EITC vs VOC.... VOC!   Dim 14 Nov - 9:44

Von Hessen-Kassel Bailey. Rebecca. Leena
FEAT - JANUARY JONES




Il n’a jamais été facile pour une femme anglaise de s’intégrer sans problème en Hollande. C’est pourtant le pari risqué qu’avait pris la jeune Georgia Button, fille d’une femme de compagnie a la cour d’Angleterre. Elle était partie seule, sur un coup de tête, découvrir le monde ; ce qu’elle ne savait pas, ou n’avait pas prévu, c’est que ce rêve lui serait quasiment impossible.
Quelques semaines après Son départ, la jeune anglaise posa le pied sur le sol Hollandais pensant que ce ne serait qu’une étape de plus dans son long périple. Trois mois plus tard, Georgia n’avait pas bougé ; ses yeux avaient été bien trop émerveillés par ce qu’ils avaient vu pour qu’elle se décide a partir. La jeune anglaise n’aurait su dire si c’était le pays en lui même qui lui avait donné envie de rester, ou si c’était les rencontrer, ou plutôt la rencontre qu’elle y avait faite. Sept mois après son départ de Londres et après de nombreuses supplications et disputes, Georgia Button épousait Fréderic Von Solms-Lich. De cette union sacrée, considérée comme indigne pour la famille du marié, naissait le 3 aout 1695 la petit Bailey Rebecca Leena Von Solms-Lich. Malgré le fait qu’elle eût été le fruit de l’union défendue, ses grands-parents eurent énormément de mal à résister à ses légères boucles blondes et à ses grands yeux bleus. Plus les années passaient, plus la beauté de la demoiselle prenait de l’ampleur, bientôt, elle fut même connue au delà des frontières de la Hollande.
Lorsqu’elle eut soufflé sa treizième bougie, Bailey, très proche de sa famille paternelle, témoignait déjà d’un attrait, non dissimulé, pour l’histoire et l’économie des Provinces-Unies. Même si Georgia, en épousant un Von Solms-Lich était devenue une noble, sa naissance n’était pas assez élevée pour que tous les salons lui ouvrent leurs portes, c’était donc en compagnie de sa cousine et de sa tante que Bailey fit ses premiers pas dans le haut monde. Elle n’était alors que destinée a garder le silence et rester, toute la soirée assise sur sa chaise, mais contrairement a bien des jeunes filles de son âge, la demoiselle en profita elle pour observer et apprendre. Son air, constamment distrait lui permit d’être témoin de bien des conversations qu’elle n’aurait jamais du entendre. Très rapidement, et ce au prix de nombreux efforts et tortures, aussi bien mentale que physique, la jeune Bailey appris a dissimuler chacune de ses émotions, ainsi, lorsqu’elle ressentait ce que l’on pouvait apparenter a de la tristesse, ses yeux se faisaient calmes et son sourire charmeur ; chaque humeur avait donc son masque de théâtre. Après de nombreux efforts, elle fut aussi capable de déceler, presque a coup sur, tout ce qu’on lui dissimulait. Ces donc lui permettaient de laisser son esprit vagabonder a sa guise pendant que son visage n’en affichait rien.
En 1709, la toute jeune Von Solms-Lich pénétra pour la toute première fois dans la demeure du Landgrave de Hessen-Kassel afin d’y passer l’été avec sa cousine. Une amitié solide naquit entre Bailey et deux des enfants du Landgrave, Maximilien et Marie Louise. Séduit par la beauté de la demoiselle qu’il avait rencontré le jour de son anniversaire, date qu’ils avaient en commun, Charles Ier réclama de plus en plus sa présence a ces cotés, si bien que la famille de celle-ci finit par déménager a Hesse.
Deux très courtes années plus tard, lorsque la femme du Landgrave vint a mourir, la grand-mère de Bailey écrivit une lettre a son fils soulignant a quel point il serait intéressant et judicieux que la jeune femme d’a peine seize ans devienne la nouvelle épouse de Charles Ier.
C’est ainsi que le quinze juillet de l’année 1711, après quelques œillades, sourires et discussion d’intérêt, Bailey devint une von Hessen-Kassel.
D’une certaine façon, la jeune Bailey avait aimé son mari. Âgé de 41 ans de plus la chose était difficile a croire, mais elle avait toujours su, et ce depuis les premières années de son mariage, apprécier la courtoisie et la gentillesse dont il faisait preuve a son égard. Parfaitement conscient de l’énorme différence d’âge qui les séparait, Charles avait toujours eut la bonté de la laisser libre de ses actes, et cela, Bailey le respectait plus que tout. C’était donc dans ce respect et la capacité qu’il avait de communiquer avec elle qui forgeait un attachement similaire a de l’amour dans ce couple. Ils avaient passé huit merveilleuses années ensemble, et même si la fidélité n’était pas au rendez-vous, Bailey retournait toujours à son mari.
Toutefois, Marie-Louise lui annonça un beau jour que pour le bien du pays, pour la prospérité sans faille de la Vereenigde Oost-Indische, et afin de respecter ses engagements, il serait préférable que son couple divorce. La nouvelle avait tout d’abord était accueillie avec surprise et incompréhension. Certes ils étaient tous deux protestants, mais cela n’enlevait rien à l’absurdité de la demande. Bailey n’en comprenait pas la raison. Ce ne fut qu’a la réception d’une lettre de son amie que tout s’éclaira enfin.


Ma très chère Bailey,

Comme vous êtes sans l’ignorer, mon époux Jean Guillaume a quitté cette terre il y a de cela huit années. Mon fils, le ravisant Guillaume lui a donc succédé en tant que stathouder de Frise. Il a l’année dernière était fait stathouder de Groningen. N’ayant que huit ans, il est de mon devoir de gérer ses affaires et de prendre les meilleures décisions possibles pour nos chères Provinces-Unies.
Je n’ai pas oublié la promesse que vous m’aviez faite quelque temps après votre mariage avec père, et sachez que je l’ai gardé bien rangé dans mon esprit. Vous aviez proposez a mon mari vos services, lui disant que si un jour il avait besoin d’oreilles fines et d’un esprit entièrement dévoué, vous les lui offrirez. Sachez madame qu’en ce jour, mon fils a besoin de vous.
Comme vous devez surement le savoir ma tendre amie, la compagnie des Indes Orientales continue bien malheureusement à avoir une influence supérieure a celle que peut avoir la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Le service que je m’apprête à vous demander sera surement perçu comme un réel sacrifice de votre part, mais je n’ai aucun doute de votre fidélité, et je pense savoir que vous l’accepterez. Guillaume aurait besoin de votre entière liberté de mouvements afin que vous puissiez vous rendre à Port Royal, petite ile anglaise des caraïbes ou l’EITC a dernièrement installé son siège. Votre présence là-bas serait pour nous un avantage considérable ; vous pourrez nous communiquer de très précieuses informations, et si par un heureux hasard vous réussissiez a leur faire prendre de mauvaise décision, la nation vous en serait on ne peut plus reconnaissante.
Pour que cela puisse ce faire, il faudrait toutefois que l’union qui vous unit a père soit rompue. Je peux tout a fait mesurer la tristesse que cela va engendrer connaissant aussi bien l’affection que vous avez pour votre époux que celle qu’il a pour vous.
J’espère avoir l’immense plaisir de vous voir très rapidement.

Marie Louise von Hessen-Kassel.
Rédigé a Groningue le 6 janvier 1719.


[…]
Bailey releva doucement le capuchon qui lui couvrait la tête. Devant-elle s’étalait la ville de Port-Royal. Elle allait s’y plaire, elle le sentait au plus profond d’elle même. Le soleil tapait sur ses cheveux, rendant sa blondeur encore plus claire qu’elle ne l’était en réalité. Elle n’avait pas posé le pied sur le sol britannique depuis plus de trois minutes que déjà elle pouvait senti des regards observateur, curieux et parfois appréciateur courir le long de son corps.
Elle allait s’amuser, elle n’avait aucun doute la dessus. Un léger sourire sur ses lèvres, la jeune femme, se dirigea, suivit par 5 domestiques portant ses nombreuses malles, vers la demeure du gouverneur.





Age – 24 années
Genre – Féminin
Date de naissance – Durant l'après-midi du 3 aout 1695.
Signe Astrologique – Lion
Métier – Espionne pour son Stathouder, est-ce un métier
Parti Politique – celui de son Stathouder et de la VOC
Statut social – Ancienne épouse du landgrave de Hesse-Cassel
Richesse– Immense
Que pense-t-il/elle de la Piraterie ? – Elle n'en a rien a faire
Ambition – Réussir dans sa mission

Groupe – Aristocracy

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Le soleil . La chaleur . Le vent qui souffle dans les feuilles d'un arbre . Le bruit de la mer . L'odeur de la mer et du pain qui cuit . Son stathouder . Son pays . La danse . Les hommes . Marcher . Faire croire a tous qu'elle n'est qu'une pauvre femme sans défense . Mentir . Réussir. Sa mission . La musique . Le thé vert . Sentir le regard des hommes sur elle. Que l'on se trompe a son sujet . Ses yeux . Son ex-époux d'une certaine façon . Les chats
Ø Que l'on mette en doute ses convictions . Que l'on se mette en travers de son chemin . Qu'on lui résiste trop longtemps . Avoir les pieds trempés par la pluie . Le rhum . L'EITC . Les rats . Certains portraits qui ne font honneur a personne . Les prudes . La fidélité amoureuse


Libertine ♦ Dévouée ♦ Passionnée ♦ Souriante ♦ Obstinée ♦ Menteuse ♦ Calculatrice ♦ Assoiffée ♦ Impassible ♦ Distante ♦ Téméraire ♦ Prête a tout


Pour quelle chose votre personnage se battrait-il ? : Son stathouder
Le secret de votre personnage : Ses sourires sont faux et son plus grand désir et de mettre la VOC en tête du pouvoir commercial mondial
Ce que votre personnage pense de la politique de lord Beckett ? : Elle la hait
Son péché le plus conséquent ? : La luxure
Entre paix et guerre, que choisirait-il/elle ? : Que ce soit la paix ou la guerre, la demoiselle aura toujours du travail a faire...
La couleur préférée de votre personnage : Le rouge
Puis, son plat favoris : Le flensjes
La chanson thème du personnage ? : Short Stack- Planets

BEHIND THE SCREEN

Pseudonym ● Déesse au creux du vent
Age IRL ● 18
Comment avez-vous connu le forum ? ● Dans la surprise de Staminder Surprise
Votre opinion sur ce dernier ? ● Moche moche moche
Mot de Passe (cf règlement) ● OK by Charly <3


Dernière édition par Bailey von Hessen-Kassel le Dim 9 Jan - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: EITC vs VOC.... VOC!   Dim 14 Nov - 11:04

    Re-bienvenue ma belle, bon courage pour cette nouvelle fiche et
    sinon ton code est... étrangement le bon -sbaff-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: EITC vs VOC.... VOC!   Dim 14 Nov - 12:39

    Welcome ^^

    Bonne chance pour cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
« CHIEF-LIEUTENANT »
avatar
♠ IRL Age : 25
♠ Parchments : 238
♠ Where are you ? : Là où m'envoient les fantasques dessins de ma demi-soeur...
♠ Habilities : Loyauté, fidélité, manque de scrupules
♠ RPG Age : 25 ans
♠ Quote : .

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Lieuntenant en chef à la Compagnie des Indes Orientales, assistant de Lady Elvira Grey
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: EITC vs VOC.... VOC!   Dim 14 Nov - 13:04

Il a l'air sympathique ce personnage ^^

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: EITC vs VOC.... VOC!   Lun 15 Nov - 7:21

Merci a vous tous!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: EITC vs VOC.... VOC!   

Revenir en haut Aller en bas
 

EITC vs VOC.... VOC!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ TEARS TO SHED ♣ :: « Aristocracy»-
Sauter vers: