AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
welcome in the caribbean !
news & cie
{ Toutes les nouveautés du forum, remaniements, recensements, changements de design ou encore annonces vous seront indiquées à cet endroit. Surveillez régulièrement le twitter du forum pour vous informer des dernières actualisations techniques ! }
chronicles of caribbean’s video
statistics
GROUPS STATISTICS

PIRATES
PORT ROYAL CITIZENS
TORTUGA CITIZENS
SINGAPORE CITIZENS
EAST INDIA TRADING COMPANY
ROYAL NAVY
PRIVATEERS
SEA'S SERVANTS
10
9
1
1
6
3
1
3

GENDER STATISTICS

GIRLS
BOYS
16
17



warning
credits
TEARS TO SHED, à sa première version fut fondé par Elvira, Yoric et Charles. Il est le nouveau-né d'une longue lignée (qui existe depuis février 2008) de forums basés sur le thème des Chronicles of Pirates of the Caribbean. Le design fut réalisé par Elvira, et certaines œuvres graphiques restent néanmoins la propriété de Forumactif. Toute copie, partielle ou complète est sévèrement punie par la loi, et ainsi : strictement interdite. Le contenu du forum revient aux membres du staff, ainsi qu'aux membres de TTS, veuillez respectez leur travail. A la V2 du forum, l'équipe administrative à été remaniée suite au départ de Charles, et est composée d'Elvira, Yoric, et de deux nouvelles têtes : Grace et Cutler. (Ajout de juillet 2011 : ajout d'Elizabeth au staff, suite au départ de deux de ses membres. )

Partagez | 
 

 Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Dim 3 Avr - 19:45

Sainte Marie était en vue, Ilot minuscule a coté de la géante Madagascar. Ça faisait si longtemps que le Acher of Freedom n’avait pas touché terre et la britannique avait bien peur que la tempête qui faisait rage cette nuit la ne leur permette pas de mouiller dans un port. Minna avait fort à faire dans sa cabine, passant son temps a courir de patient en patient, luttant pour ne pas tomber sous les assaut inlassables des vagues qui faisaient tanguer dangereusement Miss Scalpel. Elle priait Calypso tout en « soignant » cette saleté d’épidémie de Scorbut qui s’abattait sur le navire. Elle jurait entre ses dents. Et dire que la demoiselle avait payé son voyage en tant que passager, jamais elle n’aurait du avoir a faire des pieds et des mains pour soigner ces hommes, plus marchants que pirates, qui avaient voulus pour gagner du temps, s’aventurer sur l’Océan Indien. Ils auraient mieux fait de longer la cote…

Soupirant franchement, elle leva les yeux sur le cuisinier, ou ce qui en restait. L’homme était dans un meilleur état que la majorité de ses camarades, ses dents commençaient à peine à se déchausser. Elle lui passa une main douce sur le visage après lui avoir fait boire un peu d’eau dans laquelle elle avait versé le jus des agrumes encore consommables.
Le cœur de la jeune femme s’arrêta quelques secondes quand la porte de la cabine s’ouvrit, claquant fortement contre la cloison de bois qui formait un mur fragile. Le vigie, fut presque projeté contre la table qui occupait le centre de la pièce à cause d’une vague, Minna s’était laissée glisser sur le plancher, gardant contre son corps la carafe si précieuse pour la survie d’une partie de l’équipage. Le jeunot se ressaisi, et alla se placer a coté d’elle pour lui chuchoter a l’oreille qu’une ile était en vue.
Une sévère décharge d’adrénaline parcouru a cet instant les membres de la Rose Anglaise, qui se releva et se remit au travail, promettant aux mal en point que le calvaire vivait ses dernières heures et que par l’aube, ils seraient en sécurité, au sein d’un port. Bientôt, il ne resta presque plus d’eau agrumée et elle décida de monter sur le pont principal pour apporté le peu restant au capitaine qui avait insisté pour conduire le navire dans la tempête envers et contre tout.

C’était l’air qui se déchainait, entrainant l’eau avec lui, des vagues monstrueuses de plusieurs mètres de haut entraient le galion vers la cote. A la barre on manœuvrait comme on pouvait, tentant de prendre les vagues de face pour avoir un contrôle sur la trajectoire du navire. Elle s’accrochait à un mat, le regard fixé sur cette ile, qui apparaissait et disparaissait au gré des vagues. Il faisait sombre, un nuit sans étoiles ou seule la lune offrait par moment un point de repère trompeur, la foudre était également de sortie, déchirant le ciel par intermittences irrégulières, s’abattant sur l’eau avec force et autorité.
Alors que son tricorne était emporté par le vent, elle senti que le capitaine faiblissait a vue d’œil. Son second était la lui aussi. Il lui hurlait quelque chose, c’était inintelligible pour la jeune femme, encore trop loin pour entendre quoi que ce soit de la « conversation » des deux. Décidant d’utiliser les vagues pour se déplacer sur le bâtiment, elle s’élança vers les deux hommes, posa une main sur l’épaule du second, lui offrant le « médicament » de fortune en premier et l’invita a prendre la place du capitaine, le temps qu’il avale sa goulée d’eau aromatisée. Elle s’accrocha à la balustrade qui donnait sur la partie inférieure du pont, son regard noisette tourné vers la cote. L’anglaise senti les yeux du capitaine sur elle, distraitement elle lui jeta une rapide œillade. Il avait l’air soucieux « comment pouvait-elle tenir le coup, quand eux, ne tenaient plus rien ». Elle avait juste été économe sur toute la durée de la traversée en ce qui concernait les fruits.

Ils étaient pressés d’arriver, se languissant de ne plus sentir sous leurs bottes l’océan tanguer. Jamais elle n’aurait cru sincèrement que la fin de la traversée au rait pu lui paraitre si longue. Et bientôt le bâtiment s’engouffra sans trop de perte ni de fracas dans la baie. Ils s’amarrèrent et le médecin de bord se mit à rire nerveusement sur le pont, se laissant tomber contre une caisse détrempée par la pluie et les vagues. Quand elle se calma, sa première réaction fut de se dire qu’elle avait bien mérité un bon verre de rhum. Elle rejoignit sa cabine, ramassa son paquetage et mit les voiles vers la première taverne qu’elle croiserait. Il n’y avait pas un chat dans les rues. Tout le monde, même les putes avaient préféré se mettre à l’abri et rameuter le client sans se faire rincer la gueule.

C’était dans un état déplorable qu’elle entra de son pas lourd dans la taverne. La jeune femme était complètement trempée. Sa chemise de lin blanche lui collait a la peau, dévoilant en dessous un corset serré a la manière des dames respectables noir. La matière était indéfinissable sous la première couche d’étoffe dégoulinante d’eau. Son pantalon était rentré dans ses bottes en cuir épais. Ses cheveux en bataille, encore emmêlés par le vent et la flotte avaient prit une couleur noir de jais, abandonnant pour encore quelques heures leur aspect soyeux.

Quelques paires d’yeux se tournèrent vers elle, des hommes dans leur majorité. Elle les laissa la dévisager, soutenant parfois leurs regards quelques secondes de ses yeux mordorés. Elle s’avança dans le plus grand calme vers le patron du rade, remontant son sac sur son épaule d’un geste souple. *

Ton meilleur rhum, ta meilleure table, et ta meilleure chambre.

*Le ton était sans appel, incisif, toute fois, la douceur du timbre de voix profond de la rose anglaise ainsi que les pièces d’or qui roulèrent sur le comptoir en même temps qu’elle parlait firent que le gérant ne broncha pas, lui tendit la clé de la chambre, prit une bouteille de Rhum et l’entraina dans son sillage vers l’étage ou il comptait l’installer, afin qu’elle ne soit pas importunée par le bas peuple et les putes.

Elle s’attabla, les pieds posés que la table, et se servit un verre de rhum qu’elle commença à déguster, observant la salle d’un œil amusé. Les conversations avaient reprit, un brouhaha s’élevait et emplissait la mezzanine sombre, ou Miss Scalpel avait posé pied dans la soirée. Les autres tables étaient désertes, seule une boite de cigares trainait sur une des tables voisines. Elle posa son verre et se leva, elle mit la main sur l’étui en bois fin mais grossièrement travaillé, prit un cigare, l’alluma et laissa la boite en place.
Elle se posa a nouveau sur sa chaise et soupira, profitant pleinement de la tranquillité dont elle jouissait. C’était vraiment aux yeux de la jeune anglaise, le bien le plus précieux que l’on abandonnait quand on allait en mer.
A travers la fumée de son cigare, ses yeux se remirent a parcourir la salle, a la recherche d’une distraction a distance, profitant de l’obscurité qui emplissait son observatoire.





Dernière édition par Vilhelmina Bale le Mer 25 Mai - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Mer 6 Avr - 12:32

    Sur un port qui disparaissait sous la pluie battante, un bruit de talons résolut résonnait. Une silhouette se dessina dans la brume, nonchalante malgré la violence de l’orage qui s’abattait sur l’île Sainte Marie, qui décidément allait être bien verte après cette soirée. Passant devant les navires amarrés qui se balançaient sur le rythme effréné des vagues, la jeune pirate maugréait tandis que l’eau coulait sur sa nuque blanche réduisant sa chevelure de feu à l’état de serpillère. Elle grommela dans sa barbe en pensant au temps qu’ils mettraient à sécher Ses bottes débordaient presque, sa chemise collait à sa peau, mais rien n’aurait pu lui faire accélérer ses pas délibérément lent.

    Harlow passa ses doigts dans ses cheveux roux qui dégoulinaient après avoir enlevé son tricorne de cuir qui brillait comme de l’hématite bien poncée. Elle leva ses yeux marron pour observer l’épaisse couche de nuage foncés. Le ciel n’était qu’un salaud, il tuait dans l’œuf chaque rayons de soleil, chaque moment de volupté qu’elle pouvait espérer en ce jour. La pluie ne la dérangeait pas plus que cela, c’était une pluie chaude qui nettoyait sa peau après le voyage harassant qu’elle venait de faire. Mais son capitaine ne voulait pas qu’ils reprennent la mer avant que cet orage ne soit loin et c’était cela qui l’énervait au plus au point. Elle se sentait parfaitement capable d’affronter l’océan dans sa plus grande fureur ; elle aurait même pu se battre avec Calypso en personne pour repartir de cette île après y être resté un peu moins d’une semaine le temps de reprendre des vivres. C’était un temps trop long pour elle, surtout en ce moment où elle se sentait débordante d’énergie et d’espièglerie. Elle ne savait pas bien pourquoi, mais son hypothèse la plus probable était qu’elle s’était laissé envahir par la routine et que son instinct se défendait contre cela.

    Elle jeta un regard sur l’océan démonté qui était tapissée d’écume blanche. Elle mourait d’envie de reprendre la mer et de s’éloigner enfin des rivages où elle sentait toujours au fond d’elle une pointe de mal être. Le bâtiment sur lequel elle faisait route était à quai, derrière elle, impossible à voir d’ici là et Harlow n’avait pas envie d’y retourner. Elle avait beau y avoir sa propre cabine, un espace où elle pouvait faire ce qu’elle voulait dans la mesure où elle ne faisait pas trop de bruit ; elle n’avait aucune envie de rester cloitrer entre quatre murs. Elle avait erré dans les rues avant de se trouver sur le port, trempée comme une miséreuse sans abris. Elle décida de rentrer dans une taverne pour se mettre un peu au sec ; elle pourrait également abandonner son navire pour une nuit. Juste pour une nuit, ils ne partiraient pas sans elle et ne s’inquièteraient pas non plus. Ils avaient l’habitude de la voir déserté de temps en temps sa cabine au profit d’une chambre dans une taverne quelconque.


    Harlow rentra dans la première taverne qui tomba sous ses yeux, après avoir tourné dans une rue sombre. La chaleur lui fit un bien fou, elle ne s’était pas rendu compte qu’elle avait si froid. Sa chemise lui faisait une seconde peau désormais et des yeux se tournèrent vers elle. Ils regardèrent sa peau blanche et ses formes qui se dessinaient sous l’étoffe. Elle leur rendit un regard provocateur, mais elle n’avait aucune envie de s’attarder sur eux. La routine, toujours la routine… Elle laissa tomber sur le bar une pièce en faisant un signe et attrapa la bouteille de rhum que le barman lui tendit immédiatement. Elle n’attendit pas qu’il l’autorise à monter à l’étage pour le faire et disparu de la vue des marins présent dans l’instant qui suivit.

    A l’étage, elle ne vit d’abord personne, son regard étant immédiatement attiré par la boite de cigare. Puis elle remarqua qu’une jeune femme en fumait déjà un. Celle-ci, des yeux brillants et les habits aussi détrempée que la rouquine souffla sa fumée du tabac. L’odeur du tabac était enivrante et Harlow en aspira une grande goulée, c’était une odeur tellement rassurante. Et la jeune femme était quelque chose qui allait briser la routine, une femme pirate cela ne courait pas les océans. Elle attrapa une chaise à côté de la jeune femme et se laissa tomber dedans en piochant dans la boite. Elle regarda l’autre et croisa les jambes. La curiosité la piquait trop alors elle commença une discussion.

    _ Bien le bonjour ! Qu’est-ce qui pousse une jeune femme à s’arrêter dans un bar comme celui-ci ?

    Du tact ? Elle ne savait pas ce que c’était !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Mer 6 Avr - 17:01

*Plongée dans sa bulle de silence, la jeune anglaise dégustait son cigare tranquillement, observant les mouvements des clients dans la taverne. Quelques putains faisaient du charme à des marins beaux comme Crésus, d’autres jouaient aux cartes entre elles, attendant de trouver un homme a leur gout, ou a la bourse bien pleine. Cela fit sourire la Pirate. Elle coinça son fumant entre ses dents et entreprit de tordre les longues mèches brunes qui pendaient sur ses épaules, empêchant sa chemise de sécher convenablement. Ce fut ce moment précis que choisi une petite rousse aussi trempée qu’elle pour entrer dans le lieu de boisson. Minna se surprit a frissonner de froid, elle se décida a fouiller dans son paquetage, pour trouver quelque chose pour retenir ses cheveux et les empêcher de gouter sur elle. Tournant le dos a l’escalier qui menait a l’étage, elle ne vit pas la rousse débouler sur la mezzanine, le nez plongé dans le sac de toile épais qu’elle avait monté sur ses cuisses. En fait, l’anglaise n’y avait même pas prêté attention, pensant que c’était simplement le serveur qui venait voir si elle n’avait pas besoin d’un quelconque service dont elle se moquait complètement. Ce ne fut que lorsqu’elle entendit une chaise à coté d’elle racler le plancher qu’elle posa un regard sur l’autre client. Une cliente en fait. La petite rouquine. Soit.
Calmement, elle releva ses cheveux en un chignon flou et rapide, et y planta habilement un pic a cheveux en bois rouge laqué ou étaient gravés finement des motifs typiquement Singapouriens. Si sa chevelure n’avait pas été dans un état aussi lamentable, sa coiffure aurait révélé un port de tête trop noble pour une femme pirate. Du coin de l’œil, elle voyait que l’autre avait la parlotte qui la démangeait, un sourire imperceptible s’étira sur ses lèvres alors qu’elle bu une gorgée de Rhum, se demandant quand est ce qu’elle oserait se lancer. La réponse ne se fit pas longue. *

Bien le bonjour ! Qu’est-ce qui pousse une jeune femme à s’arrêter dans un bar comme celui-ci ?

*Elle avait autant de tact qu’un marin complétement ivre, néanmoins, la gosse eu une question qui la fit franchement sourire.*

Tu devrais pouvoir y répondre toi-même, fillette.

*Les flammes des bougies sur la table rendirent plus perceptible l’éclair de malice qui parcouru le regard mordoré de Minna. Son ton était, chose peu habituelle, doux et taquin. Elle n’était jamais d’aussi bonne humeur qu’après en avoir chié en mer, appréciant simplement le fait d’être en vie. Cette bonne humeur s’accentuait un peu plus du fait qu’après quelques jours à terre ses « patients » seraient prêts a reprendre la mer. Mais sans elle. Elle, elle reprendrait la mer sur un autre navire des que la tempête serait passée. Elle en profita pour détailler un peu la petite assise à coté d’elle, a en juger par l’état de ses vêtements, elle n’était pas la seule qui avait essuyé les récents intempéries. *

Plus sérieusement, j’attends que ca se calme. Ensuite, je mets les voiles. Ici c’est sec, d’où me présence.


*Elle était comme ca, du genre « Sans Capitaine Fixe », après tout, ce n’était pas elle qui avait demandé à être pirate… Alors s’engager pour plus que quelques escales, pas son truc, même si elle se disait qu’elle n’était pas à l’abri de se trouver un jour un rafiot sur lequel elle arrive à se sentir chez elle. L’anglaise se surprenait un peu, elle montrait bavarde, d’habitude, elle aurait juste été a l’essentiel, quelques mots simplement utiles pour faire connaitre le fond de sa pensée.
Son cigare s’était à moitié éteint avec le dernier jeté de cendres. Elle approcha le porte bougie du cigare, et tirant avec délicatesse sur le Havano, finissant par en réanimer le foyer moribond, emplissant à nouveau la pièce d’une odeur de tabac légèrement boisée. Elle proposa silencieusement la flamme a la jeune femme afin qu’elle puisse allumer a son tour le cubain, ca l’avait bien fait sourire, qu’elle ne cherche pas a demander a qui appartenait la boite. Elle s’en foutait et c’était mieux comme ca, appliquant alors la devise des sans gènes et des pirates , le célèbre « c’est meilleur quand on le vole ».*





Dernière édition par Vilhelmina Bale le Mer 25 Mai - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Jeu 28 Avr - 9:39

    Décidément, rien ne pouvait arrêter Harlow. Elle avait beau sentir le froid la pénétrait jusqu’à l’os, l’eau froide dégoulinait de ses cheveux, et sa chemise épousait chaque parcelle de sa peau ; elle s’en moquait royalement. Sur sa chaise, elle s’appuya sur le dossier et commença à vider l’eau de ses bottes légèrement trop grandes qui prenaient toute l’eau de la pluie. Elle regardait tantôt la jeune femme brune tout aussi détrempé qu’elle, tantôt les confins du bar enfumé. A ces moments, ses yeux se voilaient comme contaminés par la fumée des cigares. D’ailleurs, elle tenait toujours entre ses doigts fins un des cigares. Il fallait qu’elle pense à l’allumer, mais en réfléchissant, elle n’avait rien sur elle. Elle se félicita mentalement d’être la fille la plus prévenante qui soit, avant de se rappeler que des allumettes n’auraient jamais survécut dans les poches humides de son corsaire.
    Les coins de ses lèvres s’étiraient dans un demi-sourire amusé quand la pirate lui répondit du tac au tac avec une voix étonnamment douce et désaproprié dans un tel lieu. Instinctivement, la rouquine qui reposait sa botte vide à terre pensa que la femme n’était pas faite pour être pirate avec un aussi grand sourire. Cela dit, Harlow non plus n’était pas née pour être pirate et finalement cette vie lui plaisait plus que n’importe quoi d’autre.Sur cela, la jeune femme avait marqué un point dans sa réponse bien que le petit mot « fillette » ne plaisait pas beaucoup à la rouquine. Pour éviter de l’entendre encore une fois et comme elle ne comptait pas la lâcher, la rousse décida de se présenter. Un minimum de politesse ne faisait pas de mal. Elle tendit alors la main, comme elle le faisait avec les marins de l'équipage.

    _ Montgomery, Harlow, commença-t-elle. Désolé, j'ai de moins en moins l'habitude d'avoir à faire à des femmes.

    Elle aurait bien ajouté « à part les putains » qu’elle pouvait observait du coin de ses yeux foncés. Au lieu de cela, elle reporta son attention sur ses cheveux qui étaient en train de sécher reprenant leur couleur flamboyante et qu’elle brossa avec sa main tandis qu’elle cherchait quoi dire d’autre pour relancer la conversation. Elle n’eut pas besoin de se décarcasser car la demoiselle relança la conversation peu de temps après. Harlow la regarda calmement en l’écoutant : elle aimait bien sa voix, c’était un fait. Elle constata que toutes les deux attendaient la fin de l’orage pour reprendre la mer. Elles finiraient donc par quitter cet endroit au même moment, Harlow ne serait pas seule. Quoi qu’être seule ne l’avait jamais dérangé et du coin de l’œil, elle repérait déjà de quoi s’amuser si jamais elle avait à rester dans le bar plus longtemps que la jeune pirate assise en face d’elle.
    Et puis après, elle n’était jamais sûre de reprendre le vaisseau qu’elle avait laissé à quai plus loin dans le port. Si jamais une offre se proposait à elle, avec plus d’aventures, plus de paysages lointains ou d’espaces si immenses qu’elle serait incapable de les embraser du regard entièrement ou d’en relever tous les détails, il se pourrait que la rouquine change de Capitaine. Son principe de n’avoir aucune attache lui permettait de ne jamais savoir ce qui l’attendait dans quelques jours, dans quelques minutes même. En y pensant, un large sourire s’afficha sur son visage qui reprenait doucement des couleurs.

    _ J’attends aussi que la tempête se calme. Je deviens folle quand je reste trop longtemps sur la plancher des vaches

    Les flammes faisaient de nouveau rougeoyait les cheveux de la demoiselle qui laissaient détacher, au contraire de sa comparse qui les avaient attachés, faisaient de multiples boucles et ondulations étranges. Harlow fit rouler entre ses doigts le cigare qu’elle n’avait toujours pas allumé, mais la pirate lui tendit le porte-bougie dont elle venait de se servir pour raviver le Havano qu’elle avait. La rouquine l’accepta bien volontiers, et tira doucement une bouffée de fumée qui emplissaient délicieusement sa gorge et qu’elle souffla d’une manière faussement négligée. La vision de deux femmes devait être vraiment particulière, et elle se plut à imaginer le visage d’une femme de la haute-société qu’elle avait déjà pu croiser en les voyant tirer sur des cigares. Une scène plutôt vulgaire et particulière pour des femmes, mais qui ravissait Harlow.

    C'est pas super, désolé. ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Sam 30 Avr - 0:35

Malgré l’atmosphère chaude de l’auberge, l’anglaise se gelait proprement. Sous la pluie battante, elle n’avait senti que la chaleur de l’eau tombant par trombes, chose habituelle et tellement agréable pendant la saison des pluies qui sévissaient régulièrement sous les tropiques. Minna inspira profondément, calmant un peu les tremblotements de froid naissant dus a la différence de température entre les deux milieux. Elle prit une gorgée de rhum, afin de dilater ses vaisseaux sanguins superficiels et de lui donner une impression de chaleur, elle le savait éphémère et d’un effet complètement placébo.
Elle senti son sang circuler plus vite, mais cela ne semblerait pas agir encore très longtemps si ses vêtements ne se mettaient pas a sécher très vite.

Dans la salle, en bas, il régnait une agitation sereine, habituelle, et au vu de la mine du patron, la soirée était pour le moment plutôt bonne, les réserves diminuaient bien, les caisses se remplissaient, nul doute qu’il appréciait les soirs de tempêtes, ou il le savait, les clients se tenaient mieux qu’en temps normal. Personne ne voulait se retrouver sous un orage qui préparait pour la mousson, prévue dans quelques semaines. Heureusement pour elle, elle serait repartie d’ici la. Chacun trouvait son compte dans l’affaire. Les catins allaient faire une grosse soirée, les marins perdaient leurs soldes et une partie de leurs rapines. Cela fit sourire le médecin, cyniquement amusée de la situation. Un œil un tant soit averti aurait senti dans la jeune femme un détachement vis-à-vis de la situation.

Elle reportât son attention toute entière sur son interlocutrice, un léger sourire bienveillant devant l’étonnement a peine perceptible de la rouquine et sa désapprobation plus visible du terme « fillette », surement du a son ton trop doux pour être celui auquel on s’attend. Minna avait une voix de contralto : profonde, suave et pourtant, claire, minimaliste. Clairement , on imaginait pas une telle femme sur un bateau pirate en train de tirer sur un pigeon de la Navy ou de la Company. A vrai dire, même si elle était femme de carnage, elle n’était pas une combattante au premier degré. Elle soignait les blessures légères pendant la bataille, planquée dans un coin, et ne montait au front que quand le besoin d’avoir tous les bras sur le pont se faisait ressentir. Elle serra la main d’Harlow, d’une poigne ferme, mais surprenante par l’absence de calles et de corne sur la peau de la brune.


_ Montgomery, Harlow, commença-t-elle. Désolé, j'ai de moins en moins l'habitude d'avoir à faire à des femmes.

Vilhelmina Bale, Minna pour aller plus vite. Il n’y a pas de mal, moi aussi, pour tout dire… on est pas nombreuses en mer.

*L’anglaise aurait elle ajouté « a part des pauvrettes ne voulant pas finir putain ou des petites ladies qui s’ennuyaient dans leurs salons luxueusement froids. » Pour le médecin, valait mieux être pute qu’appartenir a une de ces deux catégories. Au moins on ne risquait pas sa peau pour un peu d’or volé a d’honnêtes exploitants de la misère humaine.
Un eclair cynique assombri les yeux de Vilhelmina quelques instants. Elle avait été une de ces femmes de salon, il y a bien longtemps… aujourd’hui, elle était médecin et pirate malgré elle, graciée pour cause de méprise, mais marquée dans sa chair et son âme si profondément que nul retour en arrière n’était possible. De toute façon, elle savait bien que son existence en Angleterre serait loin de ce qu’elle avait pu un jour connaitre. Si elle rentrait au bercail, qui voudrait croire qu’elle est bien une noble ? Personne. A cause d’une simple cicatrice qui trônait sous sa clavicule gauche. Elle avait eu l’intelligence de la laisser à l’ abri du soleil le temps qu’elle guérisse totalement et devienne blanche, mais même l’hiver, quand sa peau redevenait albâtre, on distinguait clairement les contours du fer qui l’avait mutilée. Elle chassa ces pensées de son esprit, ca la rendait aigrie. Elle tira a nouveau sur son cigare, relâchant la fumée dans l’atmosphère déjà encombrée par les relents de rhum, de tabac, de cuisine, et de luxure mêlée a la vieille sueur ainsi qu’a des parfums capiteux, marque de fabrique des prostituées.

Harlow ne tarda pas a reprendre la parole, brisant le court instant de silence qui s’était installé, arrachant un sourire a la brunette.*

_ J’attends aussi que la tempête se calme. Je deviens folle quand je reste trop longtemps sur la plancher des vaches

Je comprends… va falloir que j’me trouve un nouveau rafiot moi… celui avec lequel j’ai débarqué est plein de marins qui se sont choppé un sévère scorbut… et sincèrement, devoir me retaper cette bande de bras cassés, ca me tente autant qu’un séjour dans une auberge siglée Lord Beckett.

*Minna commençait a peine a se réchauffer, ses phalanges s’articulaient mieux quand elle bougeait les doigts, mais il faisait nul doute qu’elle méritait un bain très chaud et une nuit de sommeil pour qu’elle évite le rhume qui la guettait. Cependant ,parler et écouter la rouquine occupait l'esprit de la brune assez pour qu'elle en oublie ses vêtements trempés et surement bons a jeter a cause du long séjour en mer et de l'usure causée par le sel et les conditions de voyage désastreuses pour les étoffes sur un bateau.

Si certains pouvaient trouver vulgaire que deux femmes, habillées comme des hommes, et qui plus est, flibustiers, puissent fumer le cigare, leurs cerveaux s'en seraient sortis grillés par les paroles de la chanson que braillait bravement un groupe de marins complètement ivres. Minna haussa un sourcil en captant quelques bribes de paroles et bu une grosse goulée de Rhum directement a la bouteille, préférant boire, avoir la gueule de bois demain matin, mais aucun souvenir de cette chanson. L'Anglaise avait une particularité qui l'affligeait au plus haut point: elle avait souvent les pires chants en tete pendant des jours. une fois, elle avait eu un air d'Opéra italien en tête pendant trois longues semaines et des envies de meurtres virulentes a l'encontre du compositeur. Elle espérait que ca s'arrête vite ou que la rouquine ai l'intelligence de trouver un sujet de discussion qui occulterait ce qui se passait en bas.*





Dernière édition par Vilhelmina Bale le Mer 25 Mai - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Lun 9 Mai - 15:57

    Harlow souffla la fumée de son cigare dans l’air lourd qui semblait s’emplir peu à peu d’un brouillard dense, mélange de tabac et poussière. Une odeur de sang et d’alcool lui parvenu, mais il y a longtemps qu’elle ne faisait plus attention à ses fumets qui piquaient le nez et faisaient couler les yeux des plus sensibles. Elle huma cet air qui rentrait dans ses poumons comme si elle avalait quelque chose de solide, mais c’était cela qui faisait de ces endroits de débauches et de vices des lieux d’exceptions pour qui savait les apprécier. Elle fit tourner le cigare entre ses doigts comme s’il s’agissait d’un jouet pour en projeter les cendres incandescentes au loin. Elle se fichait totalement de jeter ces petits feu en puissance sur un parquet sec et craquant : elle n’y pensait même pas pour tout avouer et si un jour, une pensée de cette sorte avait traversée son esprit cela devait faire un bout de temps. Ainsi, elle tira une nouvelle fois sur le tabac roulé en écoutant celle qui s’était présentée comme Vilhelmina, « Minna pour aller plus vite », Bale en lui serrant la main.
    Elle essaya de faire fonctionner sa tête malgré le froid qui engourdissait chacun de ses muscles. Bien qu’elle ne soit pas sûre que le cerveau en soit un. Ou peut-être que si. Elle n’avait de toute façon reçut qu’une éducation assez sommaire, alors qu’elle sache ce que représentait déjà un muscle était suffisant. Mais elle se sentait piquer par la curiosité. Ces pensées se suivirent ainsi en une fraction de seconde dans sa tête avant de se reporter sur sa voisine qui lui expliquait l’état de son précédent navire. Des marins atteints de scorbuts… Son esprit, vif et lunatique, se perdit à nouveau dans un fil de pensées incompréhensible et Harlow passa sa langue sur ses dents machinalement. Que Dieu la préserve d’attraper cette saloperie : comment ferait-elle si elle n’était plus capable de sourire convenablement ?
    La rousse crut, de plus, comprendre que Minna n’avait pas de navire fixe. Un sourire s’étira sur ses lèvres. Décidément, la pirate plaisait bien à Harlow. Rien que le mot « pirate » qui résonnait dans sa tête chaque fois que son regard s’attardait sur elle lui plaisait beaucoup. Cependant il y avait cette chose en plus : c’était une jeune femme comme elle. Comme elle. Avec quelques centimètres et des cheveux noirs de jais en plus, bien sûr. Mais elles se ressemblaient plus qu’il n’y paraissait au premier abord et bien qu’Harlow ne connaisse pas une foule de femme pirate, elle était sûre qu’aucune ne pouvait autant lui ressemblait. Elle essaya de comprendre plus en détail sa camarade en fronçant les sourcils et en passant une main dans ses cheveux pour les rejeter en arrière.

    _ J’ai jamais vraiment eu à faire à des marins « scorbuteux ». Bah, il ne vaut mieux pas pour moi en même temps. Médecin ? Questionna la rouquine, presque sûre d’avoir raison. Je n’ai pas non plus de bateau. En fait si, j’ai un équipage qui m’accueille en ce moment, mais j’peux pas rester à vie. Je jure sur Calypso que je tiendrais pas d’être embarqué dans une sale routine toujours aux mêmes endroits avec les mêmes personnes. Autant devenir une putain et pas bouger de ma chambre ! Ou alors dans une auberge Beckett, ouais !


    Sa petite tirade n’était rien comparée à ces talents féminins en ce qui concernait les bavardages, mais lorsqu’elle ferma la bouche elle eut l’impression d’avoir trop parlé. Elle secoua la tête instinctivement comme si cela allait changer quoi que soit. Minna but une goulée de rhum tandis qu’Harlow fixait la bouteille. Elle tâtonna ses poches pour voir s’il lui restait de quoi s’en payer une même si elle savait qu’elle aurait, dans le pire des cas, qu’à retourner sur le bateau pour en voler une dans les cales et la cacher son lit de fortune. Elle sortit des pièces en or de sa poche qu’elle fit tinter entre elle, comme un appel au tavernier. Elle l’appela d’une voix forte et cristallin et lui commanda une bouteille. Elle le regarda disparaitre des yeux dans l’arrière boutique lui en trouver une puis ses yeux se perdirent sur une portée d’ivrognes qui chantait une chanson grivoise. Elle connaissait vaguement l’air, ce genre de chanson la faisait toujours rire. Par contre, la brune à côté d’elle semblait exaspéré.

    _ Dire que j’avais envie de voir l’intérieur des terres ! Le soleil m’aurait fait le plus grand biens !


    Sa peau d’albâtre pouvait en témoigner, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pris de soleils. Elle s’imaginait se perdre dans les forêts, s’abandonner à une douce volupté avec… avec. Bon Dieu, c’était pas le moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Lun 23 Mai - 14:26

Désolée d'avoir mit autant de temps a répondre... en plus c'est pas terrible u_u

*L’air dans la pièce se faisait lourd et commençait a empester la sueur, le tabac, l’alcool et même le sang. Elle se risqua à jeter un regard en contre bas. C’était rien de bien méchant : juste deux hommes qui se disputaient une pute. Les chansons grivoises s’enchainaient et l’anglaise s’apliquait a les ignorer du mieux qu’elle pouvait, allant même jusqu'à faire résonner de vieille chanson écossaises dans son esprit un peu embrumé par le Rhum qu’elle buvait a longues gorgées. Minna regarda la petite, a travers la fumée épaisse de son cigare. L’idée d’une maladie telle que le scorbut la repoussait. Elle sourit, distraitement, comprenant bien pourquoi. Pour une jeune fille, perdre ses dents, c’était perdre une grosse partie de son charme et un sérieux handicap a vie. Manger serait de plus en plus difficile. Déjà qu’en ces temps l’hygiène n’était pas les premiers soucis des gens. Combien d’hommes d’a peine trente ans avaient déjà les dents gâtées et parfois même pourries ?

Pour éviter le scorbut, mange des fruits. Un tous les deux jours. Quand t’as des oranges ou des citrons, vers le jus dans de l’eau et garde ca à l’ abri de la lumière. Waip, médecin. J’en ai pas l’air jusqu'à ce que je parles de médecine.

*Le coup de la putain la fit sourire, celui de l’auberge Beckett, beaucoup moins. Cet homme était un véritable petit bâtard. Prêt a tout pour faire du chiffre et pour satisfaire le bon roi Georges. Même a laisser la population mourir de faim et en plus de cela, les décimer quand ils n'avaient plus d'autre espoir que la piraterie pour ramener assez d'argent a la maison pour nourrir les gosses. Elle n'avait aucune estime pour ce genre de personnage, trop imbus d'eux même et carriéristes pour voir plus loin que le bout de leur nez. *

Crois moi, tu ne veux pas y atterrir la bas. Ce n’est pas un endroit pour les jeunes filles. Pirates ou non.

*L’espace d’une seconde, elle perdit cet air bienveillant et doux qui trônait sur son visage depuis le début de la conversation. Ecartant le pan trempé de sa chemise d’homme, elle dévoila le P qui ornait sa clavicule gauche brièvement. Il fallait vraiment qu’elle se débarrasse de cette marque gênante au plus vite. Ca ne courrait pas les mers, les femmes médecins de bord qui portaient dans leur chair la marque de la compagnie des indes. Un jour ou l’autre on finirait par la reconnaitre… Et elle finirait pendue haut et court. Vie sans avenir dont elle comptait bien profiter a fond.

Le plancher des vaches… ca ou autre chose, mais pitié pas cette chanson… Elle ne voulait surtout pas l’avoir en tête pendant des jours… Elle serait obligée la chanter a haute voix pour la faire partir, et sur un bateau… être seul… bah euh ? Jamais ? Allai Minna concentre toi. Tu vas trouver un truc a lui pondre … *


L’intérieur des terres… Pour ca, faut que t’aille en Ecosse. Là bas, c’est tellement différent de ce qu’on trouve ici. Le paysage est composé de lac et de montagnes, quelques plaines. Les habitants sont simples, pas casse burnes. On mange bien, le Whisky est excellent. Il pleut souvent, mais ca fait le charme de la région.

*Elle n’avait pas parlé du bercail comme ca depuis bien longtemps. Minna sourit pour elle-même plus que pour sa compagne de boisson. Elle avait grandit entre Edimbourg et Inverness. Une fille des Highland en somme. Tout ce qu’elle regrettait de cette vie de Pirate, c’était d’être trop loin de chez elle pour contempler les coucher de soleils qui tiraient vers le blanc quand l’astre diurne frôlait le sommet des montagnes. Ce n’était pas le moment d’etre nostalgique, surtout quand on allait aux Caraïbes pour apprécier la chaleur d’un soleil tranquille.

L’Anglaise embraya sur un autre sujet puisque les poivrots semblaient chanter de plus en plus fort dans la salle.*


Bienvenue au club des Sans Navire Fixe. Ton capitaine, il cherche un médecin de bord ? Fin ca dépends… vous allez ou ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Dim 5 Juin - 20:26

    Harlow écouta calmement la jeune femme parler avec passion de sa terre natale puis sourire de s’être ainsi emportée. L’Écosse, une terre de pluie et de verdure. L’Écosse. Elle répéta ce nom dans sa tête plusieurs fois de suite en se promettant d’aller y faire un tour lorsque l’occasion se présenterait à elle. Ce n’était pas un endroit qui ravirait ses envies de soleil, mais en voyant les étoiles dans les yeux de Minna il semblait que cette terre en valait réellement la peine. A moins que cela soit la nostalgie qui la face parler ainsi, ce qui était une hypothèse que l’on ne pouvait exclure. La rousse n’avait jamais eu le mal du pays, les bas fonds de Port Royal ne pouvaient pas lui manquer. Sa mère y était toujours, quelques parts dans une rue crasseuse, au fond d’une maison, mais la demoiselle ne s’en faisait pas trop pour elle. Les voisins, tous très solidaires, devaient bien s’occuper d’elle. C’était assez lâche comme comportement, mais elle fuyait comme la peste sa maison natale. Y retourner, la bouche en cœur et son chapeau au vent, signifiait avoir échoué dans sa quête de liberté. Avoir lamentablement échoué. Et rater n’était pas dans ses plans.

    Sincérement, Harlow ne détestait pas cette chanson. Mais les beuglements la dénaturer totalement, elle était censé parler de désir charnelles qui prenait la plus belle des allures et vous donnaient les plus grands frissons lorsque la chanson était interprété correctement. Dans la bouche des soulards, même les paroles devenaient incompréhensibles. La pirate se retourna en tirant une nouvelle bouffée de son cigare pour leur jeter un regard glaciale qui signifiait « arrêter de torturer cette mélodie ou c’est moi qui vais vous torturer ». Seulement, l’alcool aidant, ils ne semblaient plus avoir la notion des personnes autour d’eux. Vilhelmina changea soudainement de sujet au moment où les voix redoublaient d’intensités. Elle voulait savoir où serait l’escale suivante. Pour savoir où elle irait la prochaine fois, il fallait qu’Harlow réfléchisse beaucoup. Elle fit la moue et fronça les sourcils en essayant de se remémorer une des paroles de son Capitaine ou d’autre personne de l’équipage qui pourrait lui donner sur la route qu’ils allaient suivre.

    _ J’sais pas trop. C’est pas que je m’en moque, mais... la surprise est meilleure quand on ne sait qu’une fois que l’on ne peut plus faire demi-tour. Et puis, mon Capitaine, c’pas quelqu’un qui parle beaucoup donc j’ai aucune idée s’il veut un médecin ou non. Pour l’instant, et j’touche du bois, on a pas trop eu de blessée.

    Harlow commença à se balancer sur sa chaise d’avant en arrière nonchalamment. Pas la peine de raconter que son capitaine avait une épaule en moins, personne ne semblait avoir envie d’en parler. Déjà qu’elle, elle n’avait eu qu’un récit très vague des évènements, elle n’allait pas ressortir les faits floues que les marins lui avaient raconté entre deux tours de garde. Elle repensa à l’idée d’avoir un médecin à bord puis tenta de se souvenir du dernier blessé qu’il y avait eu sur le navire. Ils ne s’étaient pas trop mal débrouillés et avaient échappé à un désastre.

    _ Au pire, adresse-toi à lui directement. Il suffit d’un peu de persuasion pour attirer l’attention d’Argantael !

    Un sourire s’étira sur son visage encore moite. Elle se rappelait ce qu’elle lui avait fait subir après avoir soudoyé les membres de l’équipage et être devenue une passagère clandestine. C’était, selon elle, le meilleur moyen qu’elle connaissait jusqu’à présent pour l’obligé à écouter ses arguments. Arguments de poids soit dit en passant, mais cela n’a plus aucune importance aujourd’hui : elle a réussit à « s’imposer ». Harlow souffla un nouveau nuage de fumée dans l’air déjà saturée puis regardé son cigare dont un quart avait déjà disparu en cendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Lun 6 Juin - 13:12

* Ce n’était pas qu’elle se sentait si mal que ca sur les mers, au contraire. L’Écosse, c’était une partie de sa vie ou tout était si simple : se lever, faire la tournée des patients de son père, apprendre en l’observant pendant les chirurgies, l’assister pendant une chirurgie, aller au salon littéraire de sa mère et revenir pour la tournée du soir. C’était la belle vie tout ca… Et après ya eu Londres. Londres la Terrible, Londres la Belle Brumeuse… ou une après midi de juillet elle avait embarqué sans trop se poser de question sur un bateau « marchand » pour finir a Singapour avec un P sous la clavicule, marque enlevant tout retour en arrière.

Un bruit caractéristique de verre brisé résonna dans la salle, un des soulards s’était tut. Minna lança un regard dans la salle : ce sac a rhum s’était effondré sous les effets de l’alcool. Les autres se mirent à rire et arrêtèrent de chanter, reprenant des activités tout aussi bruyantes que de courtiser la putain, discuter trésors perdus et superstitions…. L’Ecossaise leva les yeux au ciel : des bonnes femmes ces marins… plus superstitieux que sa grand mère sur la fin de sa vie…

Elle comprenait parfaitement ce que la rousse voulait dire, ne pas savoir ce qu’on va trouver de l’autre coté de la mer jusqu'à ce qu’on sache ce que l’on cherche. Elle n’aimait pas vraiment ca, ca lui donnait l’impression de ne rien maitriser, de se laisser porter par les autres la ou ils le voudraient.*

Bah moi tu sais, du moment que ca me rapproche des …

*Sa phrase resta en suspend, c’était un nom tout droit ressorti du passé vint claquer aux oreilles du médecin de bord avec plus de force que la foudre dans les Highlands un soir d’été.
Argantael… un peu surprise, elle soupira, ne sachant pas si a) c’était le bon Argantael, b) si elle devait être soulagée de ne pas avoir a le combattre si jamais elle tombait sur un navire de la Navy c) si elle devait s’inquiéter pour lui. Sur ce dernier point, une de leur connaissance commune le faisait assez…
Nouvellement arrivée a Londres, elle fut heureuse de retrouver Lara McTaran, amie d’enfance qui s’était récemment mariée a un jeune et fringant officier de la Royal navy : Edward Argantael. Elle ne l’avait vu que quelques fois au cours des années londoniennes, quand il rentrait de campagne après plusieurs mois d’absence. Cependant, elle n’avait jamais donné de nouvelles a Lara, elle devait la croire morte… c’était peut être mieux ainsi… Que dirait elle si elle savait que l’amie qu’elle cherchait a marier était devenue Flibustier ? Aucun doute qu’elle s’en ramasserait une bonne… Sans compter celle pour l’avoir laissée s’inquiéter ainsi… *


Argantael ?

*Elle baissa d’un ton, regardant la rouquine en deux fois.*


Edward Argantael ? LE Edward Argantael ? Grand Brun, les yeux bleus, la trentaine bien entamée ?

* C’était une blague la ? D’après ce qu’elle en savait par Lara, Edward n’avait jamais été un chien chien de la navy leur obéissant au doigt et à l’œil… mais de la à devenir Pirate…
Arf, après tout, on prenait bien les prisonniers pour des pirates, alors pourquoi pas un officier moins borné et aveugle que les autres ?*


Si un jour on m’avait dit…

*Carrément qu’elle ne l’aurait pas cru… tout comme elle se refuserait a croire que trois siècles plus tard, on aurait mit au point tout un tas d’inventions inutiles pour faciliter la vie des hommes, et qu’on préférait investir dans ces gadgets plutôt que dans des projets pour lutter contre des maladies mortelles, tenant encore l’Homme pour un être intelligent.

Bah merde…elle avait du mal à se faire a l’idée. Elle se reprit vite, embrayant sur les conditions de vie à bord décrites par Harlow, un petit sourire sur les lèvres. *


C’est bien si vous n’avez pas trop de blessés. C’est pas le plus loquace des hommes, ca c’est sur, mais il est intelligent et j’en suis sure, sais diriger ses hommes.

*S’adresser directement a lui… pourquoi pas. Pas dit qu’il se souvienne d’elle. La dernière fois qu’ils se sont vus, elle devait avoir 18 ans. Enfin, elle aussi avait des arguments pour elle : sa femme. Par contre deux femmes a bords… mwai, Minna valait son homme au combat et elle en valait 2 en médecine. Lui demander de la poser au prochain port ou ils mouilleraient ne devrait pas lui poser de problème, surtout en souvenir du « bon vieux temps. »
Et bien soit, elle irait le voir, mais en attendant… let’s Drink.
Elle avala une longue goulée de rhum, pensant a ses deux vieux amis que le temps avait éloignés.*




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Sam 11 Juin - 21:06

    Harlow n’avait pas fait attention quand elle avait prononcé de son capitaine à l’étonnement qui s’était dessiné dans les yeux de sa comparse. Elle avait simplement reporté toute son attention sur son cigare qui devenait de plus en plus petit. Elle commençait à envisager d’aller chercher sur réconfort à ce drame silencieux auprès de la bouteille de rhum qui trône sur la table et que la rouquine peut apercevoir du coin de l’œil. Seulement, son idée n’eut pas le temps de s’installer confortablement dans son esprit pour se développer comme la plupart des idées, car Minna cria le nom de son Capitaine. La pirate releva brutalement la tête avec un sourire déformé par l’étonnement. Elle avait simplement envie de répondre un « oui » formel devant une telle exubérance en prenant plaisir à confirmer ce qui semblait troubler la jeune femme, mais encore une fois elle n’en eut pas l’occasion : le brune reprit. Elle lui demanda de confirmer l’apparence et le nom complet d’Argantael. Harlow ne comprenait pas quelle mouche pouvait la piquer et hocha docilement de la tête de haut en bas. Les idées se bousculaient dans sa tête, tout comme les multiples hypothèses qu’elle envisageait. Sa préféré, c’était d’imaginer son Capitaine qu’elle avait toujours connu seul avec Vilhelmina.

    Minna recommença à parler comme si de rien n’était, avec un petit sourire et une voix calme. Ses yeux verts de la rousse s’ouvrirent comme ceux d’un hibou. Et la brune croyait que cela allait passer comme cela, qu’Harlow ne reviendrait pas sur cette partie de leur discussion ? C’était se foutre le doigt dans l’œil jusqu’à l’os, elle ne lâcherait pas comme ça. Simplement parce que cela la concerné indirectement. Oui, une histoire qui concernait le Capitaine du bateau sur lequel elle naviguait ces derniers temps la touchait elle aussi, d’une manière assez étrange il faut le reconnaitre.

    _ How How How ! fit la demoiselle en levant les mains avant reposer les quatres pieds de sa chaise au sol pour s’appuyer sur la table avec ces coudes.. On va pas changer de sujet comme ça ! D’où tu connais Argantael ? J’reconnais qu’il est pas causant, mais quand même, j’ai jamais entendu parler d’un pirate médecin à bord !

    Elle souriait, pressée d’en savoir plus et ses ongles commencèrent à tapoter nerveusement le bois de la table. Encore une fois, elle était assez directe. Tourner autour d’un pot aurait été long, fastidieux et au final peu satisfaisant. Sa manière de mettre les pieds dans le plat qui faisait partie de sa réputation était tellement plus simple. Avec une question claire, on obtenait plus facilement une réponse précise. Et comme cette histoire avait l’air d’être compliquée, il lui en valait mieux une qui soit vraiment précise.
    Justement, elle décida de faire le tri dans ses informations tout en rejetant les cendres de son cigare qui s’éparpillèrent sur le sol. Premièrement, Argantael et sa nouvelle « amie » se connaissait. Deuxièmement, cela devait faire un moment car elle ne savait pas qu’il était un pirate. Les autres marins, ceux qui étaient déjà sur le vaisseau au commencement de ses aventures, lui avait raconté qu’ils étaient d’anciens marins du gouvernement. Mais comme ces histoires de politique ne l’intéressaient pas vraiment tant que sa liberté n’était pas en danger, Harlow avait écouté d’une oreille distraite. Désormais qu’elle aurait eu bien besoin de ces informations, elle se maudit de ne pas être plus attentive. Troisièmement, elle n’avait pas d’autres renseignements ce qui devaient bien signifier quelque chose. Edward n’avait jamais parlé d’elle pour une raison qu’Harlow ne voyait pas encore, mais devait certainement être une très bonne raison.
    Son cerveau était plus calme à présent, mais son empressement à connaitre le fin de l’histoire se voyait toujours dans ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Sam 11 Juin - 23:46

*Minna se mit à rire à la réaction d’Harlow. Un rire joyeux et cristallin, pas du tout discret… ca faisait un moment qu’elle n’avait pas rit comme ca, des larmes naissaient au coin de ses yeux, faisant couler un peu plus le khôl à moitié lavé par la pluie et la tempête. Tellement pas celle qu’elle était en temps normal. Sophistiquée, pas un cheveu qui dépasse, sauf quand elle le décide, laissant l’épaisse crinière noire se mêler aux embruns du grand large, se foutant complètement des dreadlocks qui menaçaient de se former. La rousse parlait à toute vitesse, étonnée comme pas permis de voir quelqu’un en dehors de l’équipage qui connaisse son capitaine. Elle prit une longue taffe sur son cigare, retenant la fumée un peu plus longtemps dans ses poumons que d’habitude, elle expira la fumée lentement par ses narines, faisant monter le suspens un peu plus, voir jusqu'à quel point son interlocutrice mettrait avant de danser d’une fesse sur l’autre en attendant que Minna veuille bien en dire plus. Ce moment vint, comme elle l’avait deviné, assez vite.*

Et bien, je connais Edward depuis plus de treize ans. A l’époque ou nous nous sommes rencontrés, je venais d’arriver à Londres. Ma meilleure amie, Lara (qui m’arracherait la langue avec un tisonnier porté au rouge si elle m’entendait parler…) venait d’épouser… Eddy!
On s’est pas beaucoup fréquenté, il était toujours en mer. Et quand il rentrait, je m’éclipsais toujours assez rapidement, pour qu’il profite un peu de son épouse.

S’il ne t’as pas parlé d’une pirate médecin de bord, c’est par ce qu’il ne sait pas que j’ai du rejoindre la piraterie… on retourne pas a la vie civile quand on a eu ça… Ca fait bien dix ans qu’on ne s’est pas croisés…


*Elle haussa son épaule gauche d’un geste désinvolte. Bah, dans quelques mois, il serait recouvert par un tatouage, et même avec cela, la marque resterait palpable, facile a deviner pour peu qu’on prenne le temps de bien la regarder. Il ne l’avait pas ratée cet enculé, qui pour faire du Zele avait imité son cher Lord et fait de celle qui était « prisonnière » (enfin, selon les dires du capitaine pour qu’elle s’en sorte), une pirate. Un sourire ironique naquit sur ses lèvres à cette pensée.*

Voila pour la petite histoire.

Ça fait dix ans qu’on ne s’est pas vus. La dernière fois, il était mort de rire… Ma douce Lara me présentait a des messieurs bien comme il faut et bons a prendre épouse. Salopard…


*Elle sourit, c’était plus drôle maintenant qu’au moment des faits. Elle avait beau aimer Lara comme une sœur, Elle lui aurait arraché les yeux sans hésité si elle avait pu. A l’époque, Minna préférait se concentrer sur ses planches d’anatomies et dissections qu’à trouver un époux, tout aussi riche et bien né qu’on pouvait l’être quand on habitait les quartiers les plus huppés de la capitale Anglaise. Maintenant qu’elle avait cinq minutes à accorder au passé, elle trouvait que cette époque lui manquait un peu. Mais après tout, elle ne se voyait pas revenir a Londres et se pointer chez les Argantael, reprendre sa vie d’avant… peut être que si elle n’avait pas cette cicatrice, elle serait rentrée. Ces mois de mer l’avaient changée a jamais. Elle ne pourrait plus être une femme de salon, entretenant des hommes et des femmes sur des lectures philosophiques autour d’un chocolat, ou même a avoir comme plus gros soucis, savoir quelle serait la couleur des nouveau rideau du petit salon, il ne faudrait pas que ca jure avec les soieries sur les fauteuils , bien que les problèmes de décorations lui étaient toujours plus ou moins passé au dessus, préférant la complexité d’un cerveau humain a des chiffons quelconques. Elle chassa la nostalgie et les regrets d’une grande goulée de rhum. Par ce geste, l’anglaise finissait sa bouteille, ce fut la triste constatation qu’elle fit en secouant un peu le contenant.
Le médecin interpela de loin de serveur, lui en redemandant une autre. La nuit n’était pas finie…*






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Jeu 23 Juin - 22:31

    Si un jour la mâchoire de la pirate rousse s’était plus décroché qu’à cet instant, elle ne s’en rappelait pas. D’ailleurs à cet instant, elle ne se rappelait pas de grand-chose. Elle était totalement passionné par la petite histoire de Vilhelmina qui promettait d’être passionante à tous points de vus et ne parvenait à ne penser à rien d’autre, ne pouvait faire rien d’autre. Même ses doigts avaient arrêté de faire du bruit sur le bois. C’était comme s’il y avait un immense soleil qui clignotait dans sa tête, comme des lettres de feu qui s’imprimait dans son crâne. « Edward O’Argantael avait une femme. » « Edward O’Argantael avait une femme. » « Edward O’Argantael avait une femme. » « Edward O’Argantael avait une femme. ». Elle ne savait pas ce qui la dérangeait dans cette pensée, parce qu’elle n’avait jamais vraiment eu de vue sur lui et que de toute façon, un homme marié ne l’arrêtait pas. C’était seulement qu’elle ne parvenait pas à l’imaginer avec une femme, ou même avec un homme. Elle avait déjà compris qu’il avait du fréquenter la haute société, mais qu’il avait pu être marié ne lui avait jamais effleuré l’esprit. « Edward O’Argantael avait une femme. » « Edward O’Argantael avait une femme. » « Edward O’Argantael avait une femme. » Rien ne parvenait à occulter cette phrase, jusqu’à l’instant précis où sa camarde prononce un surnom désopilant qui s’insinua si profondément qu’il ne pourrait jamais disparaitre.

    _ Eddy ? Eddy ?! répéta-t-elle avec incrédulité avant d’être prise par un rire violent qui l’obligea à se tordre en deux.

    Harlow ne parvenait plus à s’empêcher de rire. Eddy. C’était pitoyable et charmant à la fois, assez indéfinissable au final. Mais cela rester amusant au possible. Alors comme ça, le Capitaine Argantael, pirate froid, solitaire, plein d’autorité et de charisme était également un mari aimant avec un surnom enfantin. Non vraiment, elle ne pourrait pas s’arrêter de rire. Elle disparaissait sous les amas de chevelures rousse tant la douleur dans les côtes devenait difficile à supporter. Elle s’appuya contre le dossier de sa chaise, le corps secouer de spasmes en essuyant les larmes qui naissaient au coin de ses yeux.
    L’histoire que lui racontait l’obligea à se reconcentrer sur la jolie voix de sa comparse qui n’était pas vraiment terminé, mais Harlow ne put s’empêcher d’étouffer encore un rire. Elle se promit dans son fort intérieur de ne rien à dire à son Capitaine sur ce petit surnom, ou du moins pas devant le reste des membres de l’équipage. Même avec cette révélation, il lui restait beaucoup de respect. Et en même temps, elle devait bien avouer qu’elle avait beaucoup de questions indiscrètes. Elle posa ses yeux verts sur Minna avec un sourire, avant de recommencer à se balancer et de l’écouter finir son monologue. Soudain, il y eu comme un tilt dans sa tête. Si Edward venait de la haute société et s’était retrouvé encore par mystère dans le clan des pirates, alors la même chose avait du arriver à Minna. Harlow la jaugea du regard, l’admira même.

    _ Tu viens… de la bourgeosie ? questionna-t-elle avec le même ton étonné que précédemment qui devenait une habitude. Donc t’es un vraiment médecin ? Du genre un qui étudié, qui sait lire et écrire ? Je veux dire, j’en ai vu des charlatans. Des tonnes, même. J’ai même… enfin, on s’en fiche de ce que j’ai fait avec des faux médecins. Je crois que t’es le troisième vrai médecin que je vois alors !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Sam 23 Juil - 0:52

*le rire de Harlow était contagieux, Minna n’arrivait pas a s’empêcher de rire également, toujours aussi joyeusement. Néanmoins l’anglaise n’aurait pas du lâcher ce surnom. Il appartenait a Lara. Et encore, c’était le surnom qu’elle employait exclusivement devant Minna quand son mari l’exaspérait.
Elle comprenait parfaitement la position de la jeune pirate devant elle, pour avoir eu la même réaction il y a nombre d’années. A l’époque, elle n’avait d’Edward que l’image d’un homme sombre, taciturne, imposant, mais avec une forte tendance a l’insubordination. Il adorait sa femme, elle lui rendait bien.

OUI… Eddy. Je te raconterais s’il ne me tue pas avant pour avoir osé dire cela. Et s’il ne se risque pas a retourner a Londres pour me jeter en pâtures a sa femme.

*Elle eu l’image de Lara en mémoire, le visage déformé par la fureur et a la fois soulagée de savoir Minna-chérie en vie, saine et sauve… mais une pirate… Elle qui était destinée a se marier avec un homme de la haute société. Homme qui selon le souhait de Lara passerait son temps a la couvrir de robes, bijoux, parfums parisiens au gout disait on plus raffiné que tout ce qu’on pouvait imaginer. Un homme avec qui elle n’aurait plus besoin de pratiquer la chirurgie.
l’anglaise fut parcourue d’un frisson d’horreur a l’idée de re devenir une dame de salon, dont les seules distractions, avec le temps, seraient les livres a lire pour jeudi a quatre heures et demi, les bals, les diners mondains, la visite du mercredi matin de ses amies, les balades a cheval du samedi. Cette vie la attendrait qu’elle soit trop vieille pour courir d’un malade a un autre…

L’exclamation de Harlow la tira de sa rêverie… la bourgeoisie… la noblesse plutôt. Petite noblesse, mais tout de meme.*

la noblesse en fait… pas le même rang qu’Edward… mais presque. Mon père était baron. C’était aussi un médecin… avant que cette petite…

*l’insulte du médecin fut couverte par un bruit de table qui se brise. Les festivités allaient commencer en bas… ce qui ne sembla pas inquiéter le médecin plus que ca. le serveur apporta la bouteille de Rhum a l'étage et la posa devient Minna, l'air un peu soulagé de savoir qu'ici au moins, c'était calme. Il reparti quand la jeune brune eu payé sa boisson en maugréant contre ces "maudits pirates qui saccageaient son établissement."*

Elle a ruiné sa carrière… sa réputation, et failli lui prendre son rang. Il en est tourné fou avant…

Elle marqua une courte pause, et secoua la tête d'un air las et dur... le passé était le passé. des souvenirs , des fantômes que l'on ne garde pas avec soit, comme de vieux amis. non... Elle ne reviendrait plus sur le cas de son père. Elle s'avala une longue goulée de rhum avant de reprendre, avec une Légèreté retrouvée.


Donc ouais ,je sais lire, écrire, compter, jouer de la musique, j’ai apprit l’italien pour l’opera. J’a étudié avec mon père des que j’ai eu l’age de toucher un scalpel sans qu’on redoute que je ne me coupe ou blesse quelqu’un.

Le troisième… ca cours vraiment pas les rues… surtout chez les pirates…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Jeu 18 Aoû - 20:05

    Pour être honnête, Harlow avait vraiment beaucoup de mal à croire que la jeune femme assise en face d’elle soit non seulement une pirate et une hors-la-loi « respectable », mais également un médecin issu des classes bourgeoise. Parce qu’une femme qui ait reçu une vraie éducation - pas seulement des leçons sur comment avoir des enfants et faire plaisir à son mari qui vous battra peut-être – ça courait pas les rues. Et ça fumait encore moins des cigares dans des pubs miteux avec une écervelée qui piquait allégrement dans sa boite.

    La rousse eut un petit hoquet lorsque Minna rectifia sa phrase, ce qui la fit arrêter de rire. Pas bourgeoisie ? Noblesse ? Elle plaisantait ? Harlow fixa son visage pensif. Non, elle n’en avait pas du tout l’air, elle avait même l’air presque offusqué.
    Voilà bien une chose qui échappait totalement à la pirate, et accessoirement fille aux pieds sales et aux robes décousues des bas quartiers de Port Royal. Elle comprenait que quelqu’un ne supporte pas les esprits étriqués des nobles, ou les soirées mondaines où l’on doit appliquer à la lettre des règles de politesse qu’Harlow ne saisit même pas. Ce qui lui échappait, c’était la manière dont quelqu’un comme… Minna, jolie, certainement riche et bien vue, pouvait devenir pirate. Commerçant sur les navires marchands ou négociant en épices ou autres exotisme pouvaient être des issues convenables et qui satisfaisaient en même temps une envie d’ailleurs. Corsaire à la rigueur si on quittait sa petite maison bien sage pour un peu plus d’adrénaline. Mais pirate ? Comment cela avait pu passer par la tête d’une fille comme elle de devenir une paria ?

    Immédiatement une petite dizaine de scénarios s’imprimèrent dans le cerveau de la jeune fille. Elle imaginait volontiers Minna amoureuse d’un pirate, puis en fille se rebellant contre son père, ou encore fuyant un complot contre sa famille. C’est-à-dire tout ce qui fait les chansons des saltimbanques. A première vue, c’était plutôt la faute d’une autre femme. Il ne semblait pas prudent de commencer à converser sur ce sujet vu le juron qu’avait poussé sa comparse. Harlow sourit en coin, sans même lancer un regard au serveur qui déposa une bouteille sur la table, puis nota dans un coin de sa tête d’éviter le sujet « père », ou même « famille ». Cela tombait bien, elle n’avait pas envie de parler de la sienne.

    _ Eh ben, t’es drôlement cultivé pour faire parti des pirates. Faut dire qu’on est un peu tous des illettrées aussi, alors tu fais vite intelligent à côté ! s’exclama-t-elle en souriant. _ J’suis pas sûre que j’arriverais à retenir tout ça, moi ! D’jà lire et écrire, c’est un miracle que j’y arrive, tu vois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Jeu 18 Aoû - 21:50

*Minna prit une profonde inspiration, elle voyait bien que la petite se posait des tonnes de questions mais qu’elle n’osait pas demander… Apres tout, pourquoi une noble deviendrait elle une pirate ? L’histoire était bien loin d’être une romance pour les jeunes gens, même pour ceux des bas fonds de Port Royal, ce n’était pas glauque non plus, il ne fallait pas exagérer. Ils l’avaient bien traitée, et même pour certains protégée, et finalement, ils s’en étaient tous bien sortis. Elle n’avait jamais rougit de la situation de sa famille avant de quitter Inverness, et n’en rougirait jamais. Ce n’était pas de la faute de Harry Wallace, son père…

Elle allait se lancer dans le récit de sa petite histoire, comment devenir pirate quand on est noble et médecin… mais elle fut coupée par Harlow qui reprenait la parole. C’était étrange d’ailleurs, qu’elle lui raconte tout cela, alors qu’elle ne la connaissait même pas, comme si, juste le nom d’Edward l’aurait mise bien plus en confiance que des années de mer avec elle. Elle ne doutait pas que, de toute façon, une fois sur le bateau de ce dernier, quelques membres de l’équipage sauraient ce qu’il en était. Pour l’intimité au sein d’un bâtiment, on pouvait repasser.*

Tout le monde peut apprendre a faire quelque chose... Certaines femmes de ma condition, a mon âge ont au moins deux enfants… mais sont incapables de faire autre chose que de choisir des étoffes, des tapisseries, et ce, malgré une éducation poussée. Ca ne veut rien dire dans ce monde. Les pirates que j’ai rencontrés n’ont pas eu la chance de naitre dans des familles riches, mais ils étaient loin d’être bêtes.

*Elle avait beaucoup parlé… l’écossaise en fut la première étonnée, elle qui était du genre taciturne depuis qu’elle voyageait. La rose leva les yeux vers le serveur qui posait une bouteille de rhum devant elles, c’était à peine s’il les avait regardées. Comme elle savait ce que les hommes pensaient des femmes pirates… dans leurs têtes, les représentantes du sexe faible n’étaient bonnes qu’a attendre leurs maris a la maison, le diner fumant déjà sur la table, les enfants habillés pour le soupé, pendant qu’elles finissaient de recoudre un vêtement. Il n’en était pas question. Du moins pas pour Minna. Elle ne s’était jamais trop sentie a l’aise sans ce milieu factice. Son regard mordoré ce posa sur sa cicatrice a présent caché par le tissu toujours froid et mouillé de ses vêtements. C’avait beau faire plusieurs heures qu’elles étaient là, à parler, que ses frusques n’avaient pas séché de masses. A cet instant précis, elle se rendit compte qu’elle avait toujours un peu froid. Elle s’entama un nouveau cigare, le précédant s’étant plus consumé entre ses doigts, laissant un petit monticule de cendres sur le mauvais bois de la table. La boite qu’elles étaient en train de vider n’était pas la sienne, elle se moquait bien de gâcher quelques feuilles de tabac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Lun 29 Aoû - 21:06

    Harlow croisait et décroisait les jambes sans s’arrêter, un petit toc. Pas du genre un toc nerveux, parce qu’elle n’avait aucune raison d’être nerveuse à ce moment précis. Elle était même très détendue, plus que d’habitude. Plutôt un toc du genre « tellement impatiente d’en savoir plus qu’elle remue sans s’en rendre compte ». Oui, voilà c’était exactement cela. Elle était curieuse comme un poux, et un sale poux. Parce que Vilhelminna l’intéressait au plus au point à cet instant précis. Et il était certain que cela se lisait sur son visage comme sur un livre ouvert, elle peinait vraiment à le cacher. C’était pas très polie hein ?

    La politesse, cela n’avait jamais été son fort. Et cela ne le serait sans doute jamais. Certainement tout le contraire de Minna, qui avait eu une bonne éducation. Décidément, elle n’arrivait pas à se remettre de cette révélation. Dire que quand elle était petite, elle avait parfois rêvé si fort de s’échapper de son taudis pour vivre comme une princesse et d’avoir des gens à son service qui lui apprendraient tout un tas de choses sur le monde et sur les océans. Des choses que l’on ne pouvait apprendre que dans les livres, et qui lui restaient donc inaccessibles pour toujours.

    _ Deux enfants ? Déjà ? J’aimerai dire que c’est horrible, mais ce n’est pas très correct de cracher sur des gosses. admit la rousse en jetant les cendres de son Havano derrière son épaule, comme si de rien n’était. C’est vrai, on est pas tous bête. Après tout, qui est-ce qui met en déroute les navires de la Navy ? On a de quoi être fier, je trouve. Enfin, personnellement, je suis fière de moi. Mais il parait que je m’aime trop, c’est ce que les hommes me disent souvent. Avec que je pense comme un homme, et que j’ai pas le droit de monter sur leur bateau. A égalité, je pense.

    Jolie blabla très inutile. Un autre monologue dont elle avait le secret et où elle finissait par faire des digressions totalement inutiles. Mais elle ne pouvait pas s’en empêcher ne lui en voulait pas.

    _ Mais, c’pas ça qu’est intéressant, ajouta-t-elle en se penchant, décroisant une fois de plus ses longues jambes.J’aimerai bien savoir comment t’en ai venu à être pirate. Parce que, malgré tout, on peut pas dire que « ta vie d’avant » paraisse particulièrement difficile.

    Harlow ne se rendit pas compte, après ses habituelles longues tirades, que Minna venait de faire un véritable effort pour se confier ainsi. Elle, que tout le monde et personne connaisse sa vie, elle s’en fichait pas mal. Ses cheveux brillèrent plus fort lorsqu’en se penchant plus encore, ils passèrent devant la flamme d’une bougie.
    Elle jeta son cigare au loin sans prendre la peine de le regarder tomber sur le sol froid. Elle attendait les explications de sa comparse, même dans sa tête, elle se demandait si ce n’était pas une histoire trop sombre ou trop douloureuse pour être raconté. Dommage, elle ne savait pas vraiment ce que cela signifiait concrètement. La vie, ou la Chance même, avait été plutôt clémente avec elle. Elle était devenue pirate comme elle le souhaitait, elle n’avait jamais été marquée au fer du moins pour l’instant. La seule perte qu’elle avait connue avait été celle de sa mère lorsqu’elle l’avait laissé dans leur maison de Port Royal, mais Harlow revenait la voir et savait pertinemment qu’elle allait bien. Rien n’était trop dur pour être dit selon elle, ou selon sa vie peu importe. Ce qui importait, c’est qu’elle était persuadé que Minna allait lui conter une histoire plus que passionnante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modo : MEDICAL PRACTITIONER »
avatar
♠ IRL Age : 27
♠ Parchments : 130
♠ Where are you ? : In the blur of the start
♠ Habilities : points de suture et tir au pigeon de la marine royale.
♠ Camp : celui qui paye le mieux.
♠ RPG Age : 28
♠ Quote : Love's a promise whispering goodbye.

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Ecossaises/Anglaises
҂ PROFESSION : medecin de bord
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Mar 30 Aoû - 0:26

*Harlow était du genre a avoir la bougeotte pour un rien. Ses émotions se trahissaient par son langage corporel. Minna, elle, était d’une immobilité presque parfaite. Elle semblait immuable, posée sur son siège, les pieds fermement ancrés sur le sol, son dos, appuyé avec fermeté contre le dossier de la chaise, ses hanches légèrement avancées, lui courbaient la colonne vertébrale. Seuls sa tête et ses bras se mouvaient. C’était vraiment le genre de personnes dont on se demandait si un jour, elle avait pu connaitre un seul instant ou son corps ne semblait pas être parfaitement contrôlé par une poigne de fer mentale. Vilhelminna sentait bien qu’elle intéressait la rouquine, bien qu’elle tentait sans grande réussite de cacher sa curiosité a son égard. Selon l’Etiquette, cela lui aurai valu de se faire lourdement réprimander si elle avait eu ce comportement lors d’une quelconque mondanité. C’était loin d’importuner l’anglaise, il faut dire qu’elle avait prit une certaine habitude a ce que les gens la détaillent. Ce n’avait jamais été très facile pour elle de se faire une place dans un monde régit par les hommes ou les femmes avaient une place passive, ou elles étaient au mieux perceptrices, au pire, simple mère. Minna avait coutume de dire que les mères n’avaient pas de place, ni de rang. Ces femmes le devenaient à l’ instant ou leur enfant était posé sur leurs ventres pour la première fois.
Dans la noblesse, une femme qui devenait quelqu’un, c’était rare. Elles pouvaient ouvrir et fermer des portes, mais c’était bien les hommes qui décidaient pour leur avenir quand même. Toute l’instruction du monde ne leur valait pas d’être traitées d’égales a égal. Et pourtant, elles devaient travailler plus dur dans bien des domaines pour surpasser ces phallocrates qui s’étaient simplement donné la peine de naitre. *

Deux enfants. Je n’ai jamais été mariée, je n’en ai pas. Et ne souhaite pas en avoir. Ce serait un poids inutile… je crache surtout sur ces bécasses qui pensent qu’avoir fini de lire un livre c’est l’avoir comprit. Si tu les voyais… frivoles et dénuées du sens des réalités. Leurs petits après midis a piailler, telles des oiseaux en robes de soie…

*Que ferait elle d’un bébé ou d’un enfant en bas âge? Rien. Et pourtant, porter la vie était la plus grande ambition des femmes qu’elle connaissait. Cette idée ne lui aurait jamais traversé l’esprit. Devenir mère n’était pas une chose envisageable pour elle, bien trop attachée a sa liberté. Elle prit une latte, tirant longuement sur le havano, savourant chaque arôme du tabac.*

Il ne faut pas être bête pour être un pirate. Même pour être un simple matelot. J’ai vu des commandants de la navy se pavaner, alors que leur cervelle tenait dans un dé a coudre. On a de quoi être fiers. Au moins, nous ne sommes pas des chiens a qui l’ont mets des œillères

*Elle eu un sourire en coin, plutôt doux. Bien sur, elle voyait très bien de quoi Harlow parlait. Les hommes… elle haussa les épaules. Souvent irrécupérables.
La question de la jeune femme devant elle ne la perturba pas. C’était plutôt intriguant, comme affaire. On ne quitte pas le train de vie confortable de la noblesse, juste comme ca.*

C’était a Londres, il y a trois ans. ON m’avait fait appeler sur un navire marchand, le capitaine était malade, il souhaitait reprendre la mer au plus vite, ayant d’importantes marchandises a livrer a Singapour avant de re partir pour les Caraïbes. Il n’avait rien de sérieux, une fois qu’il se sentait mieux, il m’a demandé de faire le tour des autres membres de l’équipage qui ne se sentaient pas bien, il en a profité pour lever l’ancre. J’ai pu être libre de mes mouvements sur le bâtiment quand on était en mer. Mais quand on accostait. Un jour, on est tombés sur un bateau de l’ EITC, j’ai été prise pour une pirate, par un officier qui ne voulait rien entendre et qui, avait décidé de faire du chiffre de Pirates pendus ce mois la afin de faire remarquer par Beckett. J’ai hurlé que je n’étais pas avec eux, que j’avais été emmenée de force, j’ai eu beau me débattre, j’ai été marquée. Je sens encore les mains des hommes qui me tenaient immobiles plus que la chaleur du fer.

Un des nobles qui travaillaient avec ce sombre connard était un ami de mon père. Il a réussi a avoir ma grâce. J’ai négocié pour l’équipage. Seul le capitaine et le maitre d’équipage se sont vus pendus haut et court pour séquestration et acte de piraterie. Ils maintenaient leurs hommes dans un tel état de peur et de soumission…

je pourrais regagner la terre, si je le voulais… mais bon…


*Elle pensait ne pas avoir besoin de détailler le reste. Qui lui ferait confiance alors qu’elle avait sur le corps une cicatrice qui, ferait que sa propre classe sociale ne verrait en elle qu’un déchet de l’humanité ? Quel homme se risquerait a épouser une telle femme ? Personne. Elle ne pouvait plus exercer a terre, ni sur un navire « respectable »… alors, elle exercerait en mer, sur des navires pirates. Avant tout cela, elle faisait comme si elle se fichait complètement de la petite guéguerre entre pirates et navy/ EITC. En fait, elle trouvait plutôt justifié que certains hommes se dressent contre ceux qui avaient le pouvoir et qui les exploitaient tout en les maintenant dans une misère noire.
Elle but une longue gorgée de rhum, parler autant lui avait donné soif *

Et toi ? Comment t’en es arrivée la ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   Dim 4 Sep - 16:58

    Comme la rousse jubilait maintenant que que sa compagne de taverne allait lui raconter son histoire et affichait un large sourire de ses lèvres rougies par la chaleur. Elle cracha une bouffée de fumée en l’air en se repoussant sur son siège, juste histoire de savourer l’histoire de la vie de Vilhelminna confortablement assise. Ses longues jambes se balancèrent d’avant en arrière, comme celles d’une enfant pressée. C’était un peu ce qu’elle était redevenue un instant, comme lorsqu’elle attendait impatiemment les histoires que sa mère lui racontait, les histoires que celle-ci entendait dans les tavernes ou auprès d’amis voyageurs de passage dans ses ruelles mal famées. Elle sourit doucement avec nostalgie ; elle était toujours un peu cette enfant dans ses habits trop grands et sales, avec les cheveux emmêlés toujours à se faire embêter par plus grand, plus fort. Harlow possédait toujours des habits légèrement trop grand, car des habits d’hommes, et sales, actuellement humide, ainsi que des cheveux qui partaient dans tous les sens. Quoi que maintenant ceux qui se moquaient d’elle s’en mordaient durement les doigts.

    Pour l’instant, c’est surtout elle qui se mordait un peu les doigts. Franchement, Harlow aurait dû parier. Elle aurait du mettre tout son or sur la table lorsqu’elle s’était dit que l’histoire de la pirate en face d’elle serait intéressante. Parce qu’elle l’était, terriblement même. Et également un peu triste, la pirate devait bien l’admettre. Mais cela n’ôtait rien à sa joie d’avoir étancher sa soif de curiosité.

    _ Ouais, je crois comprendre. Ca ne devait pas être marrant tous les jours. commenta-t-elle, en se retenant d’être désobligeante.

    Il sembla que c’était à elle de parler maintenant. Chose un poil plus difficile à faire. Pas que parler d’elle la dérange, raconter sa vie et écouter celle des autres était un de ses passe-temps favoris. Harlow n’aimait seulement pas parler de son enfance. Elle revint encore une fois sur la petite filette décharnée qu’elle avait été avec une certaine nostalgie empreinte de pitié. Elle avait de la pitié pour elle-même…

    _ Umm. Ca non plus, c’est pas marrant. s’amusa la rouquine pour cacher ses sentiments profonds.

    Ses doigts fins jouèrent avec le cigare qui se consumait petit à petit. Elle ne savait pas comment dire cela, parce qu’elle n’avait pas envie de l’entendre.

    _ Au fond, c’est une histoire assez banal. J’étais un enfant comme des millions d’autre, qui ne connaissent pas la propreté, les livres, les vêtements chauds. Je vivais dans les bas fond de Port Royal, entre les forgerons et les tanneurs de cuir, les pieds nues sur les pavés, les genoux écorchés. souffla Harlow en baissant les yeux. Tous les soirs, je priais pour sortir de là. Plus encore lorsque l’un des autres enfants mouraient de maladies, de blessures ou rejoignaient l’armée pour échapper au métier de leur parent. Ca, c’était ma plus grande hantise, je crois. Reprendre le flambeau. Ne pas avoir el choix de ce que je voulais faire plus tard.

    Elle soupira, avant d’esquisser un sourire. La partie la plus difficile était passée.

    _ Et puis un jour, dans la taverne qui se trouvait à côté de chez moi…J’ai vu avec ma mère un pirate est arrivé. Il était craint, mais les gens le regardaient tous avec une certaine admiration dans les yeux. C’était bien avant Beckett… Il a clamait haut et fort à quel point il était libre et lorsque des gardes sont arrivés attiré par son esclandre… Il les a évités, sans les blesser. Et il est partit. Moi, je me rappelle avoir courut et courut encore pour le suivre. Quand il est partit sur son bateau, il avait l’air tellement libre que j’ai immédiatement su ce que je deviendrais plus tard. dit-elle, d’un trait avant de poursuivre calmement, une pointe de tristesse dans la voix. [color=lightsteelblue] Alors un jour, je suis mont é sur un bateau et je suis partie sans prévenir personne. Je ne suis revenu qu’au bout d’un an pour revoir ma mère. Mais je pense que ça la tue à petit feu de me savoir pirate. Quelle mère ne réagirait pas comme cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wasting the Dawn [ PV Miss Mongomery]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rendez-vous pour une bataille [Dawn of War]
» Dawn of War, joueur débutant recherche conseils?
» Dawn of War 2
» Team GiF pour Dawn of War 2 : Retribution.
» Miss azeroth
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ TEARS TO SHED ♣ :: A Map Of The World ::  :: — isle saint marie, the foreign » :: « les tavernes »-
Sauter vers: