AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
welcome in the caribbean !
news & cie
{ Toutes les nouveautés du forum, remaniements, recensements, changements de design ou encore annonces vous seront indiquées à cet endroit. Surveillez régulièrement le twitter du forum pour vous informer des dernières actualisations techniques ! }
chronicles of caribbean’s video
statistics
GROUPS STATISTICS

PIRATES
PORT ROYAL CITIZENS
TORTUGA CITIZENS
SINGAPORE CITIZENS
EAST INDIA TRADING COMPANY
ROYAL NAVY
PRIVATEERS
SEA'S SERVANTS
10
9
1
1
6
3
1
3

GENDER STATISTICS

GIRLS
BOYS
16
17



warning
credits
TEARS TO SHED, à sa première version fut fondé par Elvira, Yoric et Charles. Il est le nouveau-né d'une longue lignée (qui existe depuis février 2008) de forums basés sur le thème des Chronicles of Pirates of the Caribbean. Le design fut réalisé par Elvira, et certaines œuvres graphiques restent néanmoins la propriété de Forumactif. Toute copie, partielle ou complète est sévèrement punie par la loi, et ainsi : strictement interdite. Le contenu du forum revient aux membres du staff, ainsi qu'aux membres de TTS, veuillez respectez leur travail. A la V2 du forum, l'équipe administrative à été remaniée suite au départ de Charles, et est composée d'Elvira, Yoric, et de deux nouvelles têtes : Grace et Cutler. (Ajout de juillet 2011 : ajout d'Elizabeth au staff, suite au départ de deux de ses membres. )

Partagez | 
 

 It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« PIRATE »
avatar
♠ IRL Age : 25
♠ Parchments : 143
♠ Where are you ? : Quelque part entre ici et là
♠ Habilities : Fin stratège et fine lame
♠ Camp : Le sien essentiellement, même s'il peut faire une exception pour une bataille en fonction toujours de ses convictions
♠ RPG Age : 36 ans
♠ Quote :

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Britannique
҂ PROFESSION : Pirate
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Mer 30 Mar - 15:24


La nuit avait enveloppé de son drap sombre cette partie du monde depuis déjà plusieurs heures. Les Hommes s'étaient alors réfugiés là où la lumière gagnait encore contre l'obscurité: aux alentours des bougies qui avaient fleuri comme des belles de nuits s'ouvrant à la fraicheur nocturne. Il y a des grands lieux en ce monde où l'heure était aux réceptions protocolaire et autres décorums guindés, où l'on courbait l'échine devant de sournois rival qui répondaient avec un sourire lisse de politesse tout enseignée, des lieux où l'apparence était tout et faux semblant mais cela faisait déjà bien longtemps qu'Edward avait délaissé cette partie du monde. Il avait troqué cet univers policé contre celui plus agité et douteux des tavernes les moins "fréquentables" du monde. Ici tout n'était que brailleries et disputes, rien ne semblait être sous contrôle et pourtant n'importe laquelle de ces tavernes se ressemblaient. Vous pouvez parcourir tous les océans, en entrant dans ce genre de trou à rat vous trouverez les mêmes soudards à la démarche laborieuse et aux propos plus que vaseux, les mêmes joueurs se traitant mutuellement de tricheur après quelques verres de trop, les mêmes demoiselles aux formes aguicheuses qui vendaient leurs charmes au plus offrant. Mais après tout rien d'étonnant à ça: les salons avaient leurs occupants, il étaient normale que les tavernes en aient de même et ces deux milieux ne pouvaient jamais se rencontrer, leurs mondes étaient bien trop différents.

Les yeux pâles détaillaient cette masse grouillante et bruyante qui se dévoilaient devant eux. Des oreilles non habitué à ce genre d'épreuve seraient devenues sourdes depuis déjà bien longtemps mais heureusement pour l'homme, ses oreilles et ses yeux avaient déjà vu bien pire. Ce spectacle de dépravation ne trouvait habituellement aucun intérêt au regard d'Edward mais c'était sans compter la présence de la chevelure rousse qui ondulait à la clarté des bougies. Attablé avec son second depuis le début de la soirée à une place discrète mais stratégique de la taverne, les deux hommes conversaient périodiquement , enchainant quelques mots avec des périodes de silence totalement assumée. Mais à chaque éclat de voix familier les deux hommes tournaient leurs regards vers la demoiselle dont la chevelure ne passait pas inaperçu. Mais même sans cela, il était certain que la jeune femme ne passait pas inaperçu et c'était bien à cela que l'on la reconnaissait. Dans l'immédiat, Edward songeait qu'il était peut-être temps de ramasser la donzelle avant qu'elle ne commence vraiment à faire des siennes mais pour cela le bon prétexte n'était pas encore arrivé. Mais par un étrange concours de circonstance un nouvel tête connu apparut dans son champ de vision et se dirigea droit vers le duo qu'il l'avait immédiatement repéré. Il se fraya, avec plus ou moins de persuasion, un chemin jusqu'à eux.

    ▬ " On est prêt." Le second croisa le regard de son capitaine d'ami et avala d'une traite sa dernière gorgée de rhum avant de se remettre sur ses pieds. Dans un réflexe pour attirer son attention Edward se pencha légèrement en avant pour poser une main sur le poignet de son homme sur la partance. Ce fut bien évidement une mauvaise idée qui lui tira aussitôt les tourments de la douleur qui lui coupèrent le souffle. Mais même sans souffle et les traits figés pour dissimuler ce que ce geste avait provoqué, il réussit à souffler les mots qu'il voulait.
    ▬ " N'oublie personne. " Un rapide coup de menton vers la demoiselle fit comprendre où il voulait en venir et son ami laissa passer un léger sourire.
    ▬ " Je ne garantis rien. "

L'homme se lança dans la traversé de la masse grouillante des créatures peuplant la taverne, avec à sa suite le matelot qui, pour une fois, ne semblait pas vraiment d'humeur à s'attarder ici. Ce n'est qu'une fois arrivé non loin de la porte que le second émit un sifflement strident qui réussi à couvrir le vacarme ambiant et qui attira l'attention de la rousse comme prévu. Il lui indiqua la porte de sorti avec un geste de la main et un signe de tête qui se voulait autoritaire avant de sortir. Edward resta perplexe quant-à la réussite de son ami, il n'était guère certain que la demoiselle ne le suive même si elle savait que s'était leur dernier jour ici et qu'ils devaient embarqué d'un moment à l'autre. Mais le pirate décida de ne pas observer l'intéressée pour vérifier si elle suivait le mouvement ou non. Il se redressa en passant sa main gauche sur son épaule pour dissiper la douleur qui lui transperçait encore insidieusement l'articulation. C'est vrai que le pirate avait d'autres soucis en ce moment que de savoir si la seule représentant de la gente féminine de son bord décidait de faire partit du nouveau voyage ou non mais il est vrai qu'il n'affectionnerait pas vraiment le fait de la laisser sur cette île ci. Il y avait tout de même des endroits un peu moins douteux pour elle mais qui pouvait être tout aussi "amusant" à ses yeux. Enfin bref, s'était à elle de choisir, comme ils en avaient décidé dès lors qu'elle avait été officiellement accepté à bord. Edward attrapa sa choppe dans laquelle résidait encore quelques gouttes de rhum et avala ces dernières sans autre forme de procès. Il fut à peine étonné de voir se dessiner les traits de Harlow devant lui lorsqu'il abaissa son verre et reposa tranquillement ce dernier sur la table.

    ▬ " Vous êtes encore là ? "

Malgré la question l'homme n'en était pas le moins du monde étonné, c'était comme si son second lui avait laissé le soin de ramener la brebis égarée de la soirée. Il n'aurait rien tenté que le résultat aurait été le même alors autant s'y résigner. Il fallait juste espérer que la demoiselle avait déjà fait son choix quant-à les suivre ou non et qu'elle n'avait pas des envies de discussion trop ardentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Mer 30 Mar - 20:47

    Depuis longtemps la nuit était tombée sur la ville, si l’on pouvait appeler ce nid à forbans une ville digne de ce nom. A New Providence, rien ne ressemblait vraiment à une ville ; ce n’était qu’un amas de plaisirs éphémères et de maison à demi déserté par les habitants effrayés qui étaient immédiatement réhabilité en bordel; tout ce que fuient les personnes fréquentables et tout ce qu’aiment les autres. Les autres, justement, avaient désertés les rues mal éclairées au profit des tavernes, maisons closes ou quelques vaisseaux qui attendaient leurs marins au port. Les courageux résidents avaient fermés leurs fenêtres pour échapper aux cris des bagarres et tintement de verres sales. Harlow, elle, avait choisit la taverne comme lieu de perdition pour une nuit. Ses talons avaient claqués sur les planches grinçantes quand elle était entrée fière comme Artaban, ses cheveux roux étaient tombés en cascade sur sa chemise quand elle avait retiré son tricorne. Elle s’était imposée à une table dont une chaise était restée vacante sans se préoccuper du regard des pirates déjà présents dont l’un battait un paquet de cartes brunes. Ses ongles tapèrent sur pour faire comprendre à ceux-ci de penser à lui distribuer une main. Ils haussèrent un sourcil, perplexe, mais elle laissa une pièce au milieu de la table comme mise alors ils reprirent leurs activités avec elle. Elle leva sa main en l’air pour faire signe et hurla à un homme à la carrure impressionnante derrière le bar de lui amené une bouteille de rhum. La rouquine sentit qu’elle allait passer une bonne soirée, il suffisait qu’elle se rappelle après son dixième verre que son capitaine et quasiment tout l’équipage devaient être présents. Pas que cela l’empêche de faire quelques vagues, elle venait d’ailleurs de pousser un petit cri après avoir remporté la première manche, mais elle avait quelques fois eu des remarques sur son incapacité à rester discrète.

    Toutes ses pensées du moment se tournaient vers les cartes qu’elle serrait entre ses mains fines, mais calleuses par endroit à cause du travail de forcené qu’elle effectuait chaque jour avec un plaisir étrange. Pas le temps de tergiverser avec son exubérance : si elle venait à gagner, elle n’hésiterait pas à hurler. Harlow but une gorgée pour s’encourager. Le chapeau élimé d’un bleu marine de plus en plus pâle avec le temps trônait à côté d’un verre de rhum sur une table branlante juste à côté d’un marin à l’air douteux et au regard torve. Elle esquissa un sourire en même temps que sa lèvre s’ourlait de dégout en regardant la longue blessure mal soignée sur son bras. Mais s’il n’y avait que cela. L’odeur du tabac fumant, le bruit de la foule compacte, la moiteur de sa peau à cause de la chaleur, le goût de l’alcool dans sa bouche. Rien n’était plus enivrant. Rien ne représentait plus la décadence de l’Homme. Et c’était cela qu’elle aimait : frôler les bas-fonds, pactisait avec leurs démons et se sentir pourtant si détacher de ce monde. Peut-être parce qu’elle se croyait invincible, toute puissante dans l’élan de sa jeunesse. Peut-être parce qu’elle savait qu’une fois sur la mer, ces démons ne la touchaient plus.
    Harlow abattit les cartes sur la table, avec un sourire charmeur. Le jeu était finit, elle avait gagné. Elle leva les bras au ciel, un peu prétentieusement elle l’avouait volontiers. Puis elle donna un franc coup sur la table et bu d’une traite son verre.

    ▬ Maintenant le pognon, messieurs, susurra-t-elle d’une voix faussement angélique en regardant les hommes grommelaient en posant quelques pièces.

    Ils digéraient mal le fait de s’être fait battre par une enfant. Les hommes étaient tous comme cela, aucun n’avait réussi à la surprendre. Elle enfouit les pièces dans une des poches de son pantalon et se servit un autre verre qu’elle descendit encore une fois d’une traite. Comme elle n’avait plus rien à faire à cette table – les perdants sont toujours de mauvais interlocuteur – la rousse se leva d’un bond. Quelques regards se tournèrent vers elle, elle ne les rendit pas, pas envie. Les bougies faisaient briller sa peau d’albâtre et illuminer son cheveu roux lui donnant un petit air de feu follet. Elle allait boire une gorgée dans sa bouteille lorsqu’on siffla derrière elle ; c’était le second du capitaine qui venait de la faire sursauter. Il venait l’avertir qu’ils étaient prêts à partir. Harlow hésita une seconde à le suivre, sa place n’était pas définitive abords et elle tenait à sa totale liberté de mouvement.

    Comme son supérieur partait déjà avec les autres, elle se tourna sur elle-même et aperçu son capitaine une choppe à la main. Il remontait drôlement dans son estime. Elle passa une main dans ses cheveux roux avant de s’approcher de sa démarche chaloupée. Trop de voyage sur le même navire finirait par en faire un membre permanent incapable de s’évader vers d’autre horizon, certe. Mais d’un autre côté, un voyage de plus ne représentait que peu de chose pour la pirate et elle mettrait certainement des jours avant de trouver un autre navire. Finalement, elle ferait peut-être un autre voyage avec ces brigands-là.

    ▬ Hola Capitaine !

    Il avait les traits tirés à cause d’une blessure lui semblait-il, mais l’histoire lui restait encore un peu floue. Ce n’était pas comme si elle était encore totalement acceptée, les marins ne lui confiaient pas toutes leurs petites histoires. Elle s’en moquait bien de toute façon, la petite insolente savait seulement que son capitaine, bien qu’il vienne d’engager la conversation, n’était pas bavard et elle s’en contentait. Parce que, elle, rien ne l’empêchait de parler pour deux.

    ▬ Bien sûr que je suis là, s’insurgea Harlow, toujours sa bouteille à la main qui l’avait entravé dans les mouvements démesurés qu’elle avait voulut faire.

    Dans un sens, elle comprenait qu’il puisse s’étonner à chaque embarquement de la revoir monter à bord. Mais tout de même il la jugeait mal, elle ne serait pas partit sans dire au revoir.

    ▬Quoique que vous puissiez dire, vous avez besoin de moi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« PIRATE »
avatar
♠ IRL Age : 25
♠ Parchments : 143
♠ Where are you ? : Quelque part entre ici et là
♠ Habilities : Fin stratège et fine lame
♠ Camp : Le sien essentiellement, même s'il peut faire une exception pour une bataille en fonction toujours de ses convictions
♠ RPG Age : 36 ans
♠ Quote :

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Britannique
҂ PROFESSION : Pirate
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Jeu 31 Mar - 13:06

    ▬ "Hola Capitaine !"

Non il ne fut pas étonné d'entendre cette voix et de voir ce dessiner les traits de la demoiselle sous son nez. C'était peut-être le contraire qu'il l'aurait étonné mais dans l'immédiat Edward concéda de glisser quelques mots à sa nouvelle interlocutrice tout en jaugeant du regard à combien de verre elle pouvait bien être. Car résistance ou pas, l'alcool finissait toujours par brouiller la sincérité des échanges alors autant savoir tout de suite quel crédit il pouvait apporter aux mots qui allaient probablement sortir de la bouche de la miss. Rien n'était plus agaçant que de déblatérer avec un ivrogne, du moins lorsque l'on avait rien à lui soutirer, mais de toute évidence la rouquine n'était pas encore rendue à ce stade.

    ▬ "Bien sûr que je suis là."

Le pirate haussa légèrement un sourcil devant les mouvements un peu trop large de Harlow qui avaient menacé, durant quelques instants, la bouteille qu'elle tenait dans sa main pâle. Disons qu'elle devait bien être à quelques verres sans doute juste de quoi laisser un peu de sens à ses propos. Le regard d'Edward se porta derrière l'épaule de la demoiselle pour observer machinalement les occupants des lieux toujours grouillant dans une cacophonie où seul les tintements de verres semblaient ordonnés. Non il n'avait jamais été bien bavard, même à l'heure où il fréquentait les salons il se contentait du stricte minimum demandé pour paraître poli. Il était avant toute chose un homme d'action, la parlementation ne faisait pas parti de ses qualités, c'était d'ailleurs probablement ce manque qu'il l'avait en parti attiré jusque là. Mais il n'y pouvait pas grand chose, il n'avait jamais supporté les faux semblants et mesquineries orales c'était véritablement quelque chose qui l'horripilait au plus au point et qu'il supportait de moins en moins. Quoiqu'il en soit, là n'était pas la question ce soir, il n'avait pas devant lui ce soir une Lady poudrée et sophistiqué et pour parler franchement il préférait perdre quelques mots avec la rouquine dévergondée plutôt qu'avec une demoiselle rodé à l'aristocratie.

    ▬"Quoique que vous puissiez dire, vous avez besoin de moi !"

Le regard d'Edward se reporta immédiatement vers la jeune femme. Son visage laissa passer, durant une fraction de seconde, un soupçon de perplexité avant qu'il ne baisse les yeux vers son verre et que la commissure de ses lèvres s'arque pour faire apparaître sur sa bouche un léger sourire amusé qui s'évapora aussi vite qu'il était venu. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne manquait pas d'assurance et l'alcool n'y était pas pour quelques choses sur ce point.

    ▬" Voyez vous ça ! Et en quoi m'êtes vous indispensable ?"

Ce n'était sans doute pas une bonne idée d'entrer dans son jeu s'il tenait à partir vite de cette île mais c'était un vieux réflexe et puis il arrivait que la demoiselle l'amuse lorsqu'il était d'humeur propice à cela. Son regard pâle vint à la rencontre de leurs voisins bruns durant quelques secondes avant que l'homme attentif qu'il était reporte son attention sur des mouvements confus un peu plus loin. Il y avait en effet par là bas un début de dispute animée qui envisageait sérieusement d'en arriver aux mains. Rien de bien étonnant dans ces lieux, il y avait juste à espérer que cela ne tourne pas à la bagarre générale car toute sortie de l'établissement deviendrait plus que chaotique.

    ▬" C'est vrai, personne n'est irremplaçable mademoiselle Montgomery, alors qu'est ce qui fait de vous un être indispensable ? "

Délaissant le début de bataille, Edward reporta son attention sur la rouquine pour savoir ce qu'elle avait à dire sur ce point. Son ton se faisait un peu narquois mais était dénué de toutes formes de mépris. Cependant le point qui intéressait d'avantage le pirate était celle de la présence de la miss ou non durant cette nouvelle traversée. Car si la réponse était négative, il n'avait probablement plus de raison de rester là à discuter, ce ne serait que perte de temps et il n'était pas homme a aimer perdre son temps. Un verre se brisa, attirant un peu plus l'attention sur le duel de poing qui se livrait un peu plus loin. Personne ne semblait vouloir intervenir, ce qui n'était pas bien étonnant, mais beaucoup observait le spectacle avec intérêt, spéculant sur son dénouement. Aux yeux d'Edward cette « animation » n'aurait d'intérêt que si elle se généralisait à toute la taverne c'est pourquoi, pour le moment, il préférait observer son interlocutrice à qui il n'avait pas proposé de se joindre à sa table. Il y avait fort à parier qu'elle pouvait s'inviter d'elle même et de toute manière ce n'était pas une bonne idée car ils n'allaient pas trainer ici plus longtemps, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Sam 2 Avr - 21:49

    Harlow posa ses mains sur hanches jouant habilement avec ses doigts pour tenir la bouteille par le goulot, ne pas la lâcher et pouvoir se servir de sa main en cas de besoin : étonnant comme elle avait développé une certaine agilité avec ces objets. Un sourire se dessina sur son visage juvénile lorsque son capitaine, dont l’humeur devait être propice aux excentricités de la jeune fille pour une fois, la provoqua gentiment. Elle prenait, évidement, l’attitude de son capitaine pour de la provocation pur et simple, pour un jeu jouissif et se faisait une joie d’y participer. Ses doigts se serrèrent sur le tissu souple de sa chemise quand, un mouvement de tête, elle rejeta les mèches couleur feu de devant ses yeux.

    ▬ Laissez-moi une seconde pour faire la liste !

    La demoiselle passa un instant sa langue sur sa lèvre en levant les yeux au ciel ; c’était un vieux tic qu’elle avait lorsqu’elle réfléchissait. Elle réfléchissait à ce qu’elle allait pouvoir répondre de pertinent, pas en quoi elle était indispensable. Parce qu’elle était déjà sure de savoir en quoi elle était si nécessaire à cet homme et à son équipage. Elle était la touche de douce imprudence, de folie dévergondée et de nouveauté perpétuel qui pimentait leurs vies et bousculait d’un coup de pied leurs schémas habituels. Du moins c’est ce qu’elle espérait être inconsciemment pour eux.
    Derrière elle, au milieu des voix qui hurlaient des chansons à boire, elle capta le début d’une dispute. Harlow ne souhaitait même pas y mettre son grain de sel pour une fois : premièrement car cela n’était qu’une banal histoire d’argent, elle arrivait à entendre des bouts de phrases, des mots qui revenaient toujours au même sujet « des pièces d’or » que l’un devait à l’autre ce qui n’était, avouons-le, guère intéressant ; deuxièmement car la perspective d’une discussion avec son capitaine peu bavard était une de ses occasions que l’on ne pouvait pas refuser. Elle reporta toute son attention sur son supérieur lui demanda de la dire, cette liste. Elle haussa un sourcil, amusée et perplexe en même temps puis ouvrit la bouche avant de la refermer. Elle hésita une demi-seconde lorsque le verre se brisa derrière elle puis rouvrit la bouche :

    ▬ Déjà, je sais bien nouer les cordes, assura-t-elle en mimant le chiffre un avec son pouce. Ensuite… Je ne me plains jamais de devoir assurer un tour de garde comme d’être charger des tâches ingrates !

    Cela, personne ne pouvait le nier. Elle faisait la même chose que les autres pirates, portaient d’aussi lourdes charges, supportaient autant d’heure de fatigue. Lors des manœuvres, rien ne pouvait la distinguer des autres à part sa crinière rousse.

    ▬ Et puis, c’est amusant d’avoir une femme à abord, non ?

    Si elle s’était posé la question à elle-même, elle répondu par la négative. Elle avait bien conscience qu’avoir une femme sur le bateau pouvait être sympathique, mais avoir une Harlow sur le bateau c’était autre chose. Elle était très souvent arriver, surtout au début, que ce soit elle qui incite l’équipage à jouer au dés, aux cartes ou à celui qui tenait le mieux l’alcool. Cela était amusant comme lorsqu’elle ne tenait plus debout ou que, parfaitement saine d’esprit, elle faisait quelques pitreries. Mais elle se savait également râleuse aux aurores peut-être un peu trop dévergondée même pour des pirates, un poil sauvageonne également. Bref, des petits détails qui la rendaient parfois adorable, parfois détestable.
    Son attention, bien vite attirée vers de nouvelles choses, se posa un instant sur la bagarre derrière elle. Elle jeta un bref coup d’œil avec un mouvement de tête rapide. Elle n’eut le temps que de distinguer des silhouettes floues s’assénant des coups de poings, de pied et d’autre chose très peu réglementaire à la boxe française. Harlow n’aimait pas ça, elle trouvait cela sale. Les duels à l’épée et ses quelques coups bas qui en faisaient tout le panache, les combats entre armes à feu et armes blanches, ça c’était beau, propre et respectable. Mais de simples poings qui s’entrechoquaient, ce n’était rien de bien glorieux. Elle préféra alors reposer ses yeux vert foncés sur la personne beaucoup plus calme qu’était Edward.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« PIRATE »
avatar
♠ IRL Age : 25
♠ Parchments : 143
♠ Where are you ? : Quelque part entre ici et là
♠ Habilities : Fin stratège et fine lame
♠ Camp : Le sien essentiellement, même s'il peut faire une exception pour une bataille en fonction toujours de ses convictions
♠ RPG Age : 36 ans
♠ Quote :

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Britannique
҂ PROFESSION : Pirate
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Mer 20 Avr - 22:22

Le regard pâle d'Edward se laissa attirer par les éclats rougeoyants de la chevelure de la demoiselle qui semblait se mettre en quête d'une réponse à la question qu'il venait de poser. Elle allait probablement vouloir "jouer" avec lui car de toute manière c'était ainsi qu'elle semblait voir la vie: comme un grand terrain de jeu. Hors le pirate n'était pas encore vraiment certain d'être d'humeur à jouer aux jeux de la miss.

    ▬ " Laissez-moi une seconde pour faire la liste ! " Les sourcils du pirate partirent quelques instants à l'ascension de son front tandis qu'un sourire amusé passait sur ses lèvres.
    ▬ " Parce qu'il y a une liste en plus. "

De toute évidence le pirate était en train d'entrer dans le jeu de la miss avec un certain amusement. On ne pouvait pas mettre cet élan de socialisation sur le dos de l'alcool, Edward avait toujours été homme à résister à ce genre de tourment et qui plus est, il était bien loin d'avoir assez bu pour voir son comportement modifier ainsi. Peut-être était-il tout simplement d'humeur, quoiqu'il en soit il semblait se laisser faire sans trop opposer de résistance et observait Harlow avec un certain amusement. Cependant, malgré le certain intérêt qu'il manifestait à son interlocutrice son regard restait assez facilement attiré par la dispute qui dégénérait doucement.

    ▬ " Déjà, je sais bien nouer les cordes. Ensuite… Je ne me plains jamais de devoir assurer un tour de garde comme d’être charger des tâches ingrates ! Et puis, c’est amusant d’avoir une femme à abord, non ? "
    ▬ " Encore heureux que vous sachiez faire des nœuds convenables et que l'on n'entende pas de plainte de votre part. C'est le minimum réclamé à tous. Pour ce qui est de l'amusement de votre présence ... C'est une question de point de vue. "

L'attention du duo se reporta, presque d'une manière synchronisé, sur la bagarre de poing qui se déroulait un peu plus loin et qui déchainait les passions. Il n'avait probablement plus qu'a compter les secondes avant que ça ne dégénère, car cela ne pouvait que dégénérer étant donné l'heure avancée et le stade d'alcoolisation du public. Sortir d'ici allait être plus délicat que prévu ... Enfin dans l'immédiat tout ce petit monde resté à peu près sage ce qui fit reporter le regard d'Edward sur la demoiselle.

    ▬ " Vous n'êtes donc pas indispensable à ce navire miss Montgomery. Néanmoins vous faites parti de l'équipage et à ce titre j'aimerais savoir si vous comptez monter à bord ce soir. "

Là était le fond de la question et Edward n'était pas homme à tourner autour du pot surtout lorsqu'il baignait dans une situation potentiellement instable. Le pirate se redressa sur le dossier de son siège et sa main abandonna son verre vide pour venir se poser sur le pommeau de son épée. Il observa d'un air interrogateur la demoiselle avant que de nouveaux sons n'attirent son attention. Comme prévu le duel faisait des adeptes et le combat devenait peu à peu général, chacun prenait ce qu'il avait sous la main pour frapper le voisin avec qui il bavassait tranquillement depuis le début de la soirée. Heureusement, le coin où il s'était installé, en plus d'offrir un bon champ de vision, était assez à l'écart pour que la bagarre ne vienne pas jusqu'à eux. Enfin c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'un éclat de lumière attire son regard. Dans un réflexe, Edward se pencha vers Harlow et réussi à lui attraper le bras pour pouvoir lui faire faire un pas sur le côté et ainsi éviter un verre qui vint se fracasser contre le mur non loin. Dans un grognement le pirate se redressa en débarrassant la demoiselle de son emprise, sous la douleur que ce simple mouvement lui avait procuré, son visage se ferma et retrouva son impassibilité habituelle. Machinalement, sa main gauche parti à la rencontre de son épaule droite pour essayer d'évacuer les élancements douloureux qu'il ressentait mais ses doigts ne firent aucuns miracles et il posa son regard sur la jeune femme qui avait une décision à prendre. Il voulait quitter les lieux mais ne le ferait pas avant que cette miss lui ait dit ce qu'elle comptait faire.

Sorry pour l'attente et pour cette réponse qui laisse sérieusement à désirer ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Mar 3 Mai - 16:17

    Harlow croisa les bras sous sa poitrine avec un sourire de son cru, une mèche de ses cheveux roux tombant devant ses yeux. Elle n’avait pas relevé les autres phrases de son capitaine, elle savait qu’il ne fallait pas trop le provoquer si elle voulait continuer de tenir une conversation avec lui, ce qui était soit dit en passant plutôt agréable et amusant. Mais ce petit « Vous n'êtes donc pas indispensable », il faisait plus de mal qu’il n’en avait l’air, néanmoins elle prenait cela avec une certaine philosophie. Ou elle essayait de relativiser que cela n’était qu’une parole en l’air lancé dans une joute verbale. Mais non, y’avait cette petite voix dans sa tête qui lui disait que c’était du sérieux. Elle était indispensable d’une certaine manière, parce qu’inoubliable que cela soit en bien ou en mal et c’était ce qu’elle souhaitait : laisser une marque dans les esprits les plus fermés. Pas une marque qui durera des millénaires, parce que le fait que l’on parle d’elle lorsqu’elle sera six pieds sous terre l’intéresse peu. Elle veut être la liberté incarnée, pas celle qui se dresserait contre les méchants hors-la-loi, celle qui impliquerait d’être un vent de folie constant et perpétuel, celle qui vous dirait de faire ce que vous voulez quand vous le voulez. En cela, elle était indispensable à elle-même au moins.
    Le goulot de la bouteille commençait à glisser entre ses doigts. Une seconde et demie, elle envisagea de laisser la bouteille là pour se consacrer toute entière à la question que l’on venait de lui poser et qui était, sans y paraitre, importante. Cette pensée lui tira un sourire : c’était une question importante parce qu’elle se sentait bien sur le navire, mais tout de même, rien de quoi réveiller Calypso. Elle rattrapa la bouteille à pleine mains et avala une grande goulée de l’alcool brun. Une deuxième serait le bien venu pour complètement achevé la sensation de légèreté qui naissait dans son ventre, et un poil plus bas dans ses reins aussi mais c’était autre chose. Seulement, elle abaissa la bouteille et remit ses bras croisés sous sa poitrine avant de répondre, prenant volontairement une expression bien trop réfléchie pour la jeune insouciante qu’elle était. Elle avait envie de remonter sur le bateau, car pour une fois, elle ne sentait pas le besoin « d’aller voir ailleurs » s’il était possible d’utiliser les termes ici. Et dans le même temps, elle s’était fixé comme consigne de ne jamais s’attacher vraiment : elle devait être un électron libre. Mais pour une fois qu’elle s’était fais une place digne d’une reine sur un bateau de cette envergure… Elle jeta un coup d’œil à l’homme en face d’elle.

    ▬ J’hésite, abrégea-t-elle ayant fait duré le pseudo suspens assez longtemps à son gout.


    Derrière elle, le ton montait et des acolytes se joignaient aux bagarreurs plus pour prendre des paris que pour les séparer. C’était agaçant à la fin et Harlow avait envie de leur crier tout un chapelet d’injures pour qu’ils se taisent. Mais la rumeur montait, et personne n’entendrait sa voix encore féminine malgré le tabac. Elle se tourna pourtant encore pour jeter un regard aux pirates qui acclamaient ou rejoignaient le tumulte armé d’une bouteille ou d’un tabouret ; un frisson d’énervement lui secoua la colonne vertébrale. Quelques tables renversées, des verres cassés, un peu de sang sur les chemises: encore rien de quoi s’alarmait. Harlow ne s’était jamais battu avec ses mains. Du moins pas dans les bars, pas d’une manière aussi dégoutante et si basse : elle l’avait fait lorsque son épée était occupé et qu’elle ne pouvait pas atteindre son pistolet – un coup bas quoi. Sa lèvre supérieur s’ourla en regardant l’un des hommes tomba sur le sol poussiéreux, ses plaies à vif à même le plancher. Oui, cela lui était arrivé à elle de tomber à genoux dans le sable ou sur un pont après une bataille ; mais là c’était tellement bas...
    La tornade rousse fut soudain prise de vitesse par son capitaine qui la tira par le bras. Dans le bruit cristallin de l’éclatement d’un objet en verre contre le mur, sa bouche forma un « o » parfait alors qu’Harlow sentait son thorax se cognait contre le bras de son Capitaine. Il relâcha sa prise avec une grimace de douleur. Elle n’avait été visible qu’une seconde, mais elle était passée sur son visage. Le regard de la jeune femme s’orienta immédiatement vers son épaule qu’il touchait du bout des doigts.

    ▬ On y va, dit-elle d’une voix forte avant de continuer avec un sourire pour noyer le poisson : avant que l’un d’entre eux ne tue complètement votre épaule.


    Elle se dégagea et fit quelques pas en arrière pour s’assurer qu’il la suivait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« PIRATE »
avatar
♠ IRL Age : 25
♠ Parchments : 143
♠ Where are you ? : Quelque part entre ici et là
♠ Habilities : Fin stratège et fine lame
♠ Camp : Le sien essentiellement, même s'il peut faire une exception pour une bataille en fonction toujours de ses convictions
♠ RPG Age : 36 ans
♠ Quote :

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Britannique
҂ PROFESSION : Pirate
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Sam 7 Mai - 8:45

Oui c'était peut-être quelque chose que l'on ne disait pas normalement. Dire à quelqu'un qu'il n'était pas indispensable, surtout à l'âge que pouvait avoir Harlow. Mais à force de l'avoir se bercer de douce illusion Edward ne pouvait s'empêcher de lui montrer que son monde ne pouvait pas être aussi multi couleur qu'elle le voulait. C'était la vérité après tout, ils se débrouillaient sans elle avant et se débrouilleraient très bien sans elle après, personne n'était indispensable, même pas lui même s'il est vrai qu'en ce qui le concernait, sa présence était l'union entre toutes les âmes perturbés qui voguaient sous son pavillon. Il y avait fort à penser que s'il partait ces mêmes âmes se sépareraient mais ils continueront sa vie sans lui sans problème donc dans un certain sens il n'était pas, lui aussi, indispensable. Mais au vue du visage que tira la miss, cette constations presque philosophique ne semblait pas vouloir effleurer son esprit. Une vrai tête de mule qu'Edward espérait tout de même ne pas avoir trop froissé même si un peu de contrariété ne devrait pas lui faire de mal.

Les secondes s'écoulèrent et la miss restait immobile, les bras croiser, à prendre un air de grande réflexion. Edward se lassa assez vite du spectacle qu'elle lui offrait et n'appréciait pas vraiment le fait qu'elle ménage son effet pour une question aussi simple. Ne s'était-elle déjà pas décidé, elle avait tout de même eu pas mal de temps pour songer à cela, ils étaient arrivés depuis quelques temps déjà ... Mais non, Harlow semblait décider à jouer les indécise et pendant ce temps la dispute tournait à la bataille généralisé. Edward soupira, à l'âge de la miss il se serait probablement retrouvé dans cette mêlée à jouer des poings, car à son âge il n'aurait pas été au fond de la salle toute la soirée à ce fondre dans l'obscurité. Au jeu de la force physique il avait toujours eu des prédisposition même si c'était surtout la combinaison muscle agilité qui le rendait si redoutable. Mais pas ce soir, il n'était pas en état de se frotter à cette masse bruyante, du moins il pourrait le faire mais en pâtirait trop pour le peu que ça en valait.

    ▬ " J’hésite, "

Comme par hasard me direz vous. Ce n'était vraiment pas étonnant de sa part mais ça ne changeait rien au fait que c'était quelque peu agaçant. Edward leva légèrement les yeux au ciel pour manifester son exaspération. Était-ce vraiment le moment de jouer à ça alors que derrière la situation basculait définitivement à la bataille collective. Le tavernier s'appliquait à ranger toute sa verrerie crasseuse avant que ses clients qu'il avait abondamment abreuvé ne s'en prenne à elle. En parlant de verrerie, Edward succomba au réflexe et se pencha pour légèrement attirer la miss vers lui. Mais celle-ci trouva le moyen de tout même venir légèrement heurter son bras, ce petit choc conjugué au geste rappela douloureusement le pirate à l'ordre.

    ▬ " On y va, avant que l’un d’entre eux ne tue complètement votre épaule. "

Le visage d'Edward qui avait reprit son impassibilité habituel sous le coup soufra d'un léger trait de contrariété. Sous entendre qu'ils devaient partir parce qu'il n'était pas au mieux de sa forme ... Son estime de lui en prenait un coup et ce n'était habituellement pas le bon plan avec Edward. Mais au vue de son interlocutrice et du contexte de ce soir l'homme décida de laisser cette partie égratigné de sa fierté au placard, d'autant plus qu'elle n'avait pas tord, ils devraient sortir avant que le chemin du retour ne devienne un véritable parcours du combattant. Décidé, Edward se leva en silence et emboita le pas de la Miss qui avait prit les devants. Le regard pâle du pirate resta attentif à la masse grouillante qui s'agitait en prenant peu à peu plus d'ampleur dans la salle. Leur propre trajet se déroula presque sans encombre, hormis quelques projectiles à éviter, leur chemin était assez dégagé. Le duo finit donc par pénétrer dans l'air frais de la nuit, enfin si la fraicheur pouvait exister dans les nuits des Bahamas. Edward re-ajusta son épée qui désormais résidait du côté droit de ses hanches, depuis les quelques "ennuis" qu'il avait eu avec son épaule droite il était obligé de s'exercer avec la main gauche. Un changement légèrement délicat qui lui réussissait assez bien au final. La porte se referma derrière eux et ils laissèrent le tumulte de la taverne derrière eux au profits de l’agitation un peu plus dilué de la rue.

    ▬ " Alors, vous hésitation a t-elle prit fin ? "

Oui parce qu'il n'avait toujours pas eu sa réponse. D'un autre côté il n'avait pas besoin de lui demander, cela pourrait être très simple, elle serait juste là ou non au moment où ils lèveraient l'ancre, pas besoin de plus tergiverser. D'ailleurs Edward se mit en marche, suivit par la Miss dont il attendait toujours la réponse. Le visage fermé, seul son regard pâle se mouvait en observant machinalement les silhouettes qu'ils croisaient. Ici il ne se sentait pas spécialement vulnérable, il n'y avait que des pirates ou des habitants apeurés, rien de bien dangereux c'est donc pourquoi l'homme n'était pas véritablement sur ses gardes. Cependant il ne marchait pas au beau milieu de la rue, il n'aimait plus vraiment attirer l'attention même si dans le cas présent cela restait délicat étant donné qu'il était tout de même suivit par une chevelure quelques peu ostensible quand ce roux flamboyant rencontrait la clarté d'une chandelle. Mais Edward resta tout de même assez attentif pour repérer le problème lorsqu'il pointa le bout de son nez. Ses yeux ne voulurent pas croire se qu'ils voyaient, le pirate stoppa brusquement sa marche et fixa les deux silhouettes qui se profilaient ans un coin de la rue. Il ne pouvait pas s'en assurer, ce serait étonnant mais il ne pouvait pas prendre le temps de confirmer son doute. Edward attrapa la Miss et l'attira à sa suite dans une petite ruelle qui était plutôt l’interstice entre deux maisons qu'une véritable rue. Un de ses bras maintenait le dos de la demoiselle contre son torse et une main s'était posée sur sa bouche pour éviter toutes protestations trop bruyante. Il s'était presque tourné dos à la rue qu'ils venaient de quitter et tournait le visage pour voir cette dernière. Il oublia un peu sa "prisonnière" tout en assurant qu'elle reste immobile et silencieuse autant de temps qu'il faudrait, son attention était cependant toute tournée vers la rue qui était dans leurs dos. Les secondes s'écoulèrent, peut-être même qu'il avait dépassé la minute lorsqu'enfin le duo passa devant leur cachette, les yeux d'Edward se plissèrent quand il s’aperçut que ses doutes étaient confirmés. Que faisait-il là ? Comment était-il arrivé jusque là ? On ne peut pas dire que c'était le genre d'endroit qu'il fréquentait habituellement. Le recherchait-il expressément ? t si c'était le cas, comment faisait-il pour le suivre ... Toutes ses questions monopolisèrent l'esprit du pirate et ce n'est qu'un certain temps après que les deux hommes aient disparu de son champ de vision qu'il se souvint d'Harlow. Lorsqu'il reprit conscience de sa présence il la relâcha. Pourquoi l'avait-elle embarqué à sa suite ? Très bonne question. Elle ne faisait pas parti de l'équipage depuis très longtemps mais elle ne passait pas inaperçu et était assez reconnaissable alors il était possible qu'il sache ... Pas certain mais Edward avait préféré l'embarquer à sa suite.

    ▬ " Allons-y."

Non il n'avait aucunes explications à lui donner et puis il n'était plus d'humeur. Sans un mot de plus, Edward se retourna, jeta un coup d’œil dans la rue et reprit son chemin. Cette apparition posait énormément d'interrogation et plongea Edward dans la réflexion tandis que son épaule se plaignait encore de s'être fait un peu chahuté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ IRL Age : 22
♠ Parchments : 122
♠ Where are you ? : The sea always calls her heart.
♠ Habilities : Pirate with great handling of gun and sword. Seductress with great handling of lying art.
♠ Camp : Pirate one day, Pirate all days.
♠ RPG Age : 21 years old.
♠ Quote :
"Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom !"


Je donnerais tout ce que j'ai pour partir d'ici, pour caresser les grains dorés du sable chaud. Les hommes comprennent, j'en suis certaine et leurs filles peuvent rêver sans frayeur.


'Come along"

♠ Dealing ♠
҂ ORIGINES : Pirate. Pour la vie.
҂ PROFESSION :
҂ RELATIONNEL :

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   Dim 15 Mai - 16:06

    Heureusement qu’Edward lui emboita la pas rapidement ; la pirate n’avait pas envie d’utiliser la force pour le sortir de là. Elle s’avança, sans se soucier du tumulte à peine consciente qu’elle reproduisait exactement le même schéma qu’il y a quelques instants et qu’elle risquait de se prendre une bouteille dans la tête. En parlant de bouteille, la sienne lui avait échappé des mains lors de sa « chute » et s’était cassée à ses pieds. Elle ne l’avait pas tout de suite remarqué, mais elle avait finit par remarquer que sa main était vide. Son regard vert se posa sur les débris et sur le liquide brun qui s’écoulait et se glissait entre les planches du parquet sale. Cela lui faisait mal au cœur de voir son précieux rhum ainsi, même s’il ne restait qu’un fond de la boisson. Là, elle pouvait admettre qu’elle commençait à être saoule. Harlow relativisa : elle avait l’habitude de sentir les effets de l’alcool, voir de vivre avec et de toute façon ils rentreraient bientôt.
    A ce moment, un tabouret s’écrasa au sol un peu devant elle. La jeune femme leva les yeux pour voir que d’autre objets du même genre. Elle repoussa le tabouret cassé d’un coup de pied en grommelant un chapelet d’injures toutes plus élégante les unes que les autres. Une mèche de ses cheveux roux lui tomba dans l’œil, mais elle n’avait pas envie de la remettre en place. Elle essayait de se concentrer sur la sortie un minimum et sur les projectiles potentiels désormais. Pas la peine d’abimer son visage, encore sans cicatrice notable, pour une simple bagarre dans un bar miteux : son honneur en aurait pris un coup.

    Puis, la rouquine put enfin sentir de l’air frais, exempt de l’odeur de l’alcool, dans sa gorge. Cela faisait un bien fou après des heures là-dedans. C’était le genre de sensation éphémère qu’elle redécouvrait à chaque fois avec la joie d’une enfant qui s’émerveille. Ils étaient sortis du bar sans trop encombres et Harlow ne prit même pas la peine de jeter un regard en arrière vers ses hors-la-loi qui se jetaient les uns les autres contre les murs lorsqu’elle entendit la porte claquer. Elle se retourna vers son Capitaine en souriant ; il ne pouvait donc pas lâcher le morceau et attendre de voir si elle serait à bord ou non ? Il semblait bien que non, malgré qu’il se soit déjà mis en marche. Elle sautilla pour le rattraper puis pris son rythme avant de dire :

    ▬ J’imagine que oui. Pour une fois que j’ai une cabine à moi toute seule, j’suis pas prête à laisser ça passer. Vous imaginez pas l’avantage ! Enfin si puisque vous avez une aussi…

    Harlow scruta le visage de son Capitaine, jamais vraiment détendu, qui observait les environs, les gens qui passaient à proximité d’eux. Elle, elle ne faisait même pas attention, elle savait que cela lui apporterait des ennuis un jour et elle misait toujours sa vie sur la chance. C’était un moyen des plus simples pour s’assurer de profiter de chaque instant passionnément. Mais c’était aussi l’un des meilleurs moyens de se faire tuer. Lorsque cet aspect de sa vie constamment en danger lui revenait en pleine face, elle la balayait rapidement en se pensant à quelque chose de plus joyeux. Elle préférait de ne pas avoir à détailler cela et fuyait lâchement. Elle soupirait en faisant craquer ses épaules, prête à dire quelque chose de totalement futile qu’elle assumait totalement : elle ne souhaitait qu’alimenter la conversation. Mais Edward venait de s’arrêter brusquement, raide. Harlow avait fait quelque pas de plus et se retourna vers lui. Il avait quelque chose dans l’obscurité de la nuit qu’elle avait manqué. Elle allait se retourner pour comprendre, mais elle n’eut rien le temps de faire. Son Capitaine venait de l’attraper et de la tirer en arrière sans lui laisser le temps de faire ne serait-ce qu’une exclamation étonner. Elle le sentit reculer dans une ruelle terriblement sombre, pas assez large pour pouvoir passer librement à deux, entre deux habitations aux volets clos et aux lumières éteintes. Elle se retrouva prisonnière en moins de temps qu’il ne lui aurait fallu pour dire « pirate ». Sa bouche était caché derrière la grande main de son Capitaine et son bras passé autour de sa torse la maintenait fermement ce qui ne l’empêcha de donner un coup de talon dans le sol pour exprimer son indignation et son incompréhension face à la situation. La pirate se sentit soudain envie d’un sentiment de frustration intense, mais elle na râle pas pour autant. Elle avait foi en lui et savait qu’il avait une bonne raison de le faire. De toute façon la main sur sa bouche l’en empêchait.

    Comme les secondes qui défilaient lui paraissait extrêmement longue dans cette position de faiblesse insupportable, la jeune femme posa ses mains froides sur le bras qui l’enserrait au lieu de les laisser mous contre ses flans. Elle sentait la respiration, ou du moins le mouvement du torse, de son Capitaine derrière elle et tentait de garder la sienne à un rythme régulier. Harlow avait beau n’avoir aucune idée de ce qui pouvait se passer derrière elle, une bonne dose de sang froid ne faisait jamais de mal. Elle préférait se parer à toutes éventualités, même la plus désastreuse. Elle profita du silence pour écouter aussi loin qu’elle le pouvait, mais à part des bruits de pas lent et naturel qui ne valait vraiment pas la peine de s’affoler autant, Harlow n’entendit rien de suspect. Elle se débattre jugeant finalement cette cachette et sa situation de prisonnière totalement inutile.
    Seulement, elle sentit enfin la main s’éloigner de sa bouche et elle put se dégager. Elle aspira une goulée d’air, puise se retourna vivement. Dommage pour elle qui désirait une explication à toute cette scène, Edward n’était jamais presque plus là. Il avait simplement marmonné une injonction à son intention et elle l’avait regardé partir, incapable de faire ne serait-ce qu’un mouvement. Elle serra les poings : la frustration de s’être faite avoir se transformé en colère contenue. Elle courut l’instant de quelques pas pour le rattraper et se planta devant lui.

    ▬ Est-ce qu'il serait possible d'avoir une explication.

    Elle n’en démordrait pas avant d’avoir une explication à peu près descente et butée comme elle était, elle pouvait tenir très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's Time Miss ► pv. Harlow Montgomery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ TEARS TO SHED ♣ :: A Map Of The World ::  :: — new providence, the mama » :: « les tavernes »-
Sauter vers: